BÉNIN : BENJAMIN HOUNKPATIN LANCE LA CAMPAGNE « ZÉRO PALU ! JE M’ENGAGE »

Dans le souci de maintenir sa population à l’abri du paludisme, le gouvernement béninois par le biais du Ministre de la Santé, Pr Benjamin HOUNKPATIN, a procédé au lancement officiel de la campagne « Zéro Palu ! Je m’engage », ce mardi 17 novembre 2020 à l’hôtel Azalaï de Cotonou.

Le Bénin lance la campagne « Zéro Palu ! Je m’engage » et l’initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent » pour finir avec le paludisme. Ce lancement a été couplé avec le lancement de l’Initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent » initiée par le Groupe Ecobank. Notons que le paludisme constitue un véritable problème de santé publique au Bénin. Il représente le premier motif d’hospitalisation enregistré dans les centres hospitaliers du pays et la première cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans. En 2017, 2 303 503 cas de paludisme ont été notifiés au Bénin. En 2019, le pays a enregistré 3 234 cas de décès. La prévalence du paludisme varie selon le département, passant d’un minimum de 17% dans le Littoral à un maximum de 51% en milieu rural. En effet le 2 juillet 2018, inspirés par le succès de la campagne mise en œuvre au Sénégal, la Commission de l’Union africaine et le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme ont lancé́ à l’échelle du continent, le mouvement « Zéro Palu ! Je m’engage », adopté par la suite par 55 chefs d’État et de Gouvernement africains.

Le Dr. Adbourahmane Diallo, Directeur général du Partenariat RBM, appréciant l’initiative a déclaré, « Avec le lancement de cette campagne, le Ministère de la Santé du Bénin vise à renforcer la prévention, la priorisation et l’appropriation de la lutte contre le paludisme par tous au niveau national. En effet, cette campagne repose sur trois piliers l’engagement politique, l’engagement du secteur privé et l’engagement communautaire ».

« La première cause de recours aux soins avec 42,8% avec des nouvelles consultations, la première cause d’hospitalisation avec 52,3% avec des nouvelles hospitalisations, une affection meurtrière avec 19,3% de décès. Ce tableau peu reluisant montre qu’en dépit des efforts quotidiennement consentis, le paludisme demeure un problème de santé publique. Il est donc évident que chacun de nous est interpellé et qu’il faut nous réarmer davantage pour affronter ce redoutable fléau en vue de réduire ses dégâts au sein de nos ménages » s’est ainsi exprimé Pr. Benjamin I. B. Hounkpatin, Ministre de la Santé du Bénin.

La rédaction

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN/PRÉSIDENTIELLE DE 2021 : BIENTÔT LE DÉMARRAGE DES ENRÔLEMENTS

dim Nov 22 , 2020
La réunion tenue par les membres du cadre de concertation et de facilitation du Conseil d’Orientation et de Supervision de la Liste Electorale Permanente Informatisée (COS-LEPI) dans l’après-midi du jeudi 19 novembre 2020 à Cotonou, a permis à ces autorités, d’examiner les conditions pour un bon déroulement du processus d’actualisation […]
First Afrique Tv