BÉNIN : LE GOUVERNEMENT ACCORDE 1,615 MILLIARD FCFA DE SUBVENTION AUX ÉCOLES

Dans le but de favoriser une année scolaire sans perturbation, l’État béninois a accordé un premier acompte des subventions comptant pour l’année scolaire 2020-2021. D’un montant de 1milliard 615 millions FCFA, l’acompte est débloqué au profit des écoles maternelle et primaire.

Le retard constaté dans le décaissement des subventions aux écoles les années antérieures est désormais conjugué au passé. « Les fonds alloués, sont déjà consignés dans les recettes des finances de chaque département en attendant le dépôt sur les différents comptes des établissements », a précisé le ministre de l’Économie et des finances, Romuald Wadagni. Pour confirmer les propos du ministre des finances, Blaise Acakpo, Conseiller technique aux affaires administratives et sociales du ministre des enseignements maternel et primaire a affirmé que 1,615 milliard FCFA sera transféré sur les comptes des écoles dans les prochains jours. L’information, a été donnée ce dimanche 1er novembre 2020, sur l’émission hebdomadaire « 90 minutes pour convaincre » de la radio nationale par l’autorité.

First Afrique Tv vous présente LA REVUE DES TITRES de ce mardi 3 novembre 2020

Au cours de cette émission, l’invité a rassuré le monde éducatif de la disponibilité des ressources. « Pour le gouvernement, il est question que les subventions soient au niveau des écoles avant que la rentrée ne commence. Mais pour que l’argent arrive dans les comptes des écoles, il y a un processus à suivre. Les fonds sont déjà au niveau des recettes des finances au niveau de chaque département. Les jours à venir, les ressources seront déposées sur les comptes des écoles », a-t-il annoncé. Il faut noter que la subvention vise à assurer le bon fonctionnement des écoles.

La rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CORONAVIRUS : POURQUOI LE PANGOLIN N'EST PLUS LE SUSPECT NUMÉRO 1

mar Nov 3 , 2020
Dans une étude parue en août dans la revue médecine/sciences (m/s), des scientifiques français appellent à la prudence : bien que le pangolin ait pu apparaître comme le coupable idéal, les origines du SARS-CoV-2 restent inconnues et toutes les pistes sont encore ouvertes. Dans le rôle du coupable idéal : le pangolin, […]