MINISTERE DE LA SANTE – UNFPA : MOBILISATION ET PLAIDOYER POUR LA MISE EN ŒUVRE DE L’INITIATIVE FINANCEMENT DOUBLE CONTREPARTIE PF (F1X2)

Dans le cadre des activités de la journée mondiale de la contraception 2020 et de survie de la mère et de l’enfant, le ministère de la santé avec l’appui du fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), a organisé un atelier ce 21 octobre 2020.

D’une durée de trois jours, l’atelier est une initiative appuyée par la fondation Bill et Melinda Gates (BMGF) dont l’objectif principal est de mobiliser les ressources en faveur de la planification familiale au Bénin. Selon Barbara LAURENCEAU la représentante de l’UNFPA, l’atelier est axé sur plusieurs points à savoir : « refaire le point sur les questions d’accès à la planification familiale et de problématique du financement de la santé de la reproduction en générale et de la planification familiale en particulier, il faut s’assurer que le droit des services de contraception pour toutes les familles soit disponible et accessible jusqu’au dernier kilomètre sur le territoire ».


En effet pour le représentant du ministre de la santé Thierry LAWALE, le faible engagement et le leadership politique, la faible implication des hommes de planning familial, la faible implication de la société civile, la collaboration   intersectorielle et la rupture des produits contraceptifs sont entre autres les causes du fort taux de morbidités et de mortalités. Pour cela le Bénin s’est donc fixé plusieurs objectifs : « présenter la situation de la mobilisation des ressources domestiques pour l’achat des produits contraceptifs, d’en identifier les forces et faiblesses, et de proposer un plan d’action pour le renforcement de la population. »


Pour remédier à ces problèmes plusieurs actions ont été menées : « Nous sommes passés de 20millions en 2014 à 250 millions en 2019, ce qui fait une augmentation de  1150% en l’espace de six à sept ans  »


Barbara LAURENCEAU, n’a pas manqué de saluer ces efforts : « le Bénin n’a pas attendu cette initiative pour être engagé chaque jour dans l’appui des services de santé de la reproduction de toutes les femmes et des hommes à travers le territoire ».


Cette initiative forte et louable est vivement à encourager.   

La Rédaction

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BÉNIN : LA CBDH PRÉSENTE SON RAPPORT ANNUEL AUX PARLEMENTAIRES.

ven Oct 23 , 2020
La situation des droits de l’homme était au cœur des échanges entre les membres de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) et les députés à l’Assemblée Nationale, hier mercredi 21 octobre 2020. La Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) a eu une séance d’échanges avec les honorables […]