ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN GUINÉE : LA CRAINTE DE L’OPPOSITION DE SE FAIRE VOLER LA VICTOIRE

Après les élections présidentielles guinéennes qui se sont déroulées dans la journée du dimanche 18 octobre 2020, le candidat de l’opposition Cellou Dalein Diallo a affirmé ce lundi 19 octobre 2020 vouloir publier ses propres résultats. Ceci sans attendre la proclamation des résultats de la CENI.

Au lendemain du scrutin électoral qui s’est déroulé en Guinée sans grande perturbation, des remous s’annoncent déjà. En effet, le camp du candidat Cellou Dalein Diallo dit vouloir devancer la CENA au regard des résultats collectés dans les bureaux de vote par ces soins. Pour justifier leur position, le parti de Diallo, l’Union des Forces Démocratiques (UFDG), dit craindre que la victoire de leur candidat soit « volée », comme ce fut le cas selon lui lors des élections présidentielles de 2010 et de 2015. La mise en œuvre de ce projet court-circuiterait à son avis la commission électorale ou, ultérieurement, à la Cour constitutionnelle, qu’il juge inféodées. « Les bureaux de vote affichent les résultats par bureau de vote. À partir du moment où c’est affiché, c’est un résultat public. Donc l’UFDG va publier les résultats. Si nous sommes gagnants, nous défendrons notre victoire (…) Nous n’attendrons pas la Cour constitutionnelle, nous n’attendrons pas la CENI », a laissé entendre l’un des responsables de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo.

Les revers sécuritaires

Face à l’annonce du projet de l’UFDG, de devancer la CENI en publiant les résultats, les autorités gouvernementales n’ont pas manqué de manifester leur inquiétudes à propos des conséquences sécuritaires que peuvent avoir de tel agissement. Considérant également le fait que les affrontements ait été évités de justesse au soir des élections, le Premier ministre Kassory Fofana a estimé devancer la CENI, reviendrait à mettre de « l’huile sur le feu ». Il a également souligné que ce serait « créer les conditions d’une situation de dégradation qui va échapper à tout contrôle ».

S’inscrivant dans la même dynamique de prévention d’une quelconque crise pré-électorale, la Haute autorité de la communication a suspendu le site d’information GuinéeMatin.com pour un mois. Selon le communiqué de suspension, le site a été suspendu pour avoir diffusé en direct sur les réseaux sociaux des opérations de dépouillement. 

Astide MICHAÏ

LA REDACTION

One thought on “ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN GUINÉE : LA CRAINTE DE L’OPPOSITION DE SE FAIRE VOLER LA VICTOIRE

  1. Cette election suscite l’inquietude de la communaute internationale. Apres une campagne vindicative et fievreuse, le premier tour de la presidentielle se tenait dans un climat de tension extreme alimente par la contestation contre le candidature d’Alpha Conde, elu en 2010 et reelu en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2021 AU BÉNIN : RENCONTRE ENTRE LES DÉPUTÉS ET LA CENA Á PROPOS DU PARRAINAGE

mer Oct 21 , 2020
Les députés de la 8ième législature rencontrent ce jour les membres de la commission électorale nationale autonome (CENA) pour une séance d’échange à porto novo. La rencontre s’inscrit dans le cadre de la préparation des élections présidentielles du 11 avril 2021. À quelques mois des présidentielles au Bénin, la question […]