GHANA : INSTALLATION DE LA COMMISSION DES FRONTIÈRES CONTRE DES CONFLITS

Sous l’égide du Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, la Commission des frontières du Ghana (GBC), a été mise en place à la présidence à Accra.

En effet, composé de 13 membres, cette commission a prêté serment devant le chef de l’État Nana Akufo-Addo. Il s’agit de Shirley Ayorkor Botchwey, du ministre ghanéen des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Mme Gloria Afua Akuffo, du procureur général,  du ministre de la Justice, Dominique Nitiwul, du ministre de la Défense Solomon Adjetey Sowah, et un représentant du ministère de l’Énergie. Présidée par le ministre ghanéen des Terres et des ressources naturelles, Kwaku Asomah-Cheremeh, elle est chargée de déterminer et de délimiter les frontières terrestres et maritimes du Ghana conformément aux lois internationales afin de prévenir des conflits avec les pays voisins.

Le ghanéen Nana Akufo-Addo, actuel président en exercice de la CEDEAO

La Commission a pour mission de :
– Négocier la délimitation  des frontières terrestres ou maritimes avec les voisins du Ghana,
– Entreprendre la démarcation physique et le bornage des frontières,
– Conseiller le gouvernement sur les conventions internationales relatives aux frontières du pays, la signature et la ratification de traités relatifs aux frontières terrestres et maritimes.

Selon le Président Akufo-Addo  au cours de plusieurs décennies, le continent africain avait connu un certain nombre de différends frontaliers interétatiques, qui ont eu de graves implications sécuritaires pour les pays concernés.

À cet effet,  il a tenu à faire  la démarcation appropriée des frontières du Ghana avec ses voisins. Ceci est essentiel pour le futur développement socio-économique du pays. Pour lui la reconstitution de la Commission est primordiale.

En outre il a rappelé que  pendant cinq ans, le pays a été impliqué dans un différend frontalier maritime avec notre voisin de l’ouest, la Côte d’Ivoire, avec une répercussion qui s’est fait sentir sur notre économie.

Par ailleurs,  il faut rappeler que la Commission des frontières du Ghana a été créée par la loi 795 795 en avril 1970 et publiée dans le journal officiel le 26 mars 2020. Comme prérogatives conformément aux principes acceptés du droit international, la loi donne mandat à la Commission, de déterminer et de délimiter les frontières terrestres du Ghana et de délimiter les frontières maritimes du pays.

E. KOUDJENOUME

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BURKINA FASO : UNE SUBVENTION DE 280 MILLIONS FCFA ALLOUÉE AUX CANDIDATS AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES

jeu Oct 15 , 2020
Dans le cadre de l’élection présidentielle du 22 novembre prochain, l’État burkinabé va octroyer une subvention de 280 millions de francs CFA aux candidats. En effet c’est le ministre de la communication Remis Dandjinou qui a annoncé l’information. Ainsi, au cours du conseil des ministres du mercredi 14 octobre, un […]