GHANA : UNE PREMIÈRE DEPUIS 1983, LE PIB CONTRACTE

Une contraction de 3,2 % du PIB ghanéen au second semestre de cette année. Depuis 37 ans, le Ghana n’a jamais connu cette conjoncture inédite et a toujours été considérée comme relativement stable à l’échelle du continent.

Le service national des statistiques (GSS) a annoncé mercredi que le Ghana a vu son économie se contracter de 3,2 % sur un an au deuxième trimestre, une première depuis 1983. D’avril à juin 2020, « pour la première fois en 37 ans, l’économie du Ghana s’est contractée de 3,2 % », a déclaré Samuel Kobina Annim, le statisticien en chef à des journalistes.

« L’an dernier à la même période, la croissance était de 5,7 % », a rappelé le GSS.

Suite à la mesure sanitaire prise en mars par le gouvernement qui consistait à imposer un confinement dans certaines parties du pays dont la capitale Accra, les entreprises ont été paralysées et leur chiffre d’affaires affecté.

 « Même après la levée des restrictions, de nombreuses entreprises de divers secteurs ont gardé portes closes », a expliqué Kobina Annim. Le statisticien a jugé « possible » un retour de la croissance, dans une économie qui n’a plus connu de recul de son PIB annuel depuis 1983. A l’époque, il s’était contracté de 6,2 % selon les chiffres du Fonds monétaire international.

Rappelons que le Ghana, important exportateur d’or, de pétrole et de cacao est un pays réputé stable.

W. GBAGUIDI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

EGYPTE : DU GAZ NATUREL DANS LES EAUX ÉGYPTIENNES

sam Sep 19 , 2020
Ce mercredi, le producteur italien Eni a annoncé la découverte d’un nouveau grand gisement de gaz naturel, au large de l’Égypte. Portée par le puit Nidoco NW-1 du bloc Abu Madi West, la nouvelle découverte pourrait permettre aux géologues d’Eni d’évaluer à 4 Tcf le potentiel de la région d’exploration […]