Mali : Soutien de l’ONU à la reconstruction des sites du patrimoine mondial

Endommagé par le récent conflit armé, le patrimoine culturel du centre du Mali se doit d’être réhabilité. L’Organisation Culturelle des Nations Unies, l’UNESCO, a jugé utile d’apporter sa pierre à l’édifice. Ainsi, elle soutient à hauteur d’un million de dollars la restauration du patrimoine du centre.

Déclarée patrimoine mondial de l’humanité en 1989, la falaise de Bandiagara, célèbre pour ses maisons creusées dans la roche ainsi que pour son mode de vie traditionnel, a subit une énorme destruction suite aux manifestations qui ont eu lieu au Mali ces derniers jours. En effet  avec ses paysages exceptionnels de falaises et de plateau gréseux intégrant de très belles architectures (habitations, greniers, autels, sanctuaires et toguna, abris des hommes), le site de la région de Bandiagara possède des traditions sociales prestigieuses encore vivantes (masques, fêtes rituelles et populaires, cultes périodiquement rendus aux ancêtres à travers plusieurs cérémonies).

Par ses caractéristiques géologiques, archéologiques et ethnologiques et ses paysages, le plateau de Bandiagara est l’un des sites les plus imposants d’Afrique de l’Ouest. Malheureusement les combats intercommunautaires ont détruit un certain nombre de villages dans la région  également connue sous le nom de Pays Dogon, ainsi que des objets d’art. Dans un communiqué, l’UNESCO a déclaré que ‘’ des bâtiments et des objets culturels ont été perdus, ce qui a entraîné la détérioration des pratiques et traditions culturelles des groupes Dogon, Peuls, Bozo, Bambara et Sonrhai ‘’. Selon les statistiques publiées par l’UNESCO, 15 des 289 villages de la région ont été totalement ou partiellement ruinés. Quinze autres ont été touchés près de la falaise de Bandiagara.

Pour sauver la culture au Mali, elle s’est associée à l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit, basée en Suisse, pour fournir l’argent. Elle indique que ‘’ le million de dollars sera dépensé au cours des trois prochaines années pour restaurer le patrimoine architectural endommagé, notamment les logements, les greniers et les sites dédiés à la culture traditionnelle, ainsi que pour restaurer la production d’objets culturels et sauvegarder les objets de cérémonie dans une collection commémorative ».

H.HOUETCHI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara est candidat pour un troisième mandat

ven Août 7 , 2020
Le président Ivoirien a hier soir levé le suspense sur sa candidature ou non à la présidentielle d’Octobre prochain. Dans un discours à la télévision nationale, Alassane Ouattara a annoncé qu’il se présente à nouveau pour la présidentielle. Cette déclaration à la veille du 60 ième anniversaire de l’indépendance du […]