SACHETS PLASTIQUES AU BÉNIN : LA POLICE RÉPUBLICAINE VEUT PASSER À LA PHASE RÉPRESSIVE

Dans la plupart des villes du Bénin, les sachets plastiques non-biodégradables jonchent toujours les rues et continuent de dicter leur loi. Vu cet état de chose, la police républicaine veut passer à la phase  répressive.

SACHETS PLASTIQUES AU BÉNIN : LA POLICE RÉPUBLICAINE VEUT PASSER À LA PHASE RÉPRESSIVE

Malgré les sensibilisations répétées à l’intention des différentes couches de la société, les sachets plastiques font toujours partie des habitudes, et sont à la base des inondations, des cancers, des problèmes de reproduction et le paludisme entre autres. C’est pour cela que, conscient des dangers causés par les sachets plastiques, la police républicaine choisit de non seulement sensibiliser la population mais de passer aussi à la phase répressive.

La police compte définir une meilleure stratégie pour arriver à bout du phénomène pour enfin faire appliquer la loi. Elle  envisage également mettre en œuvre les dispositions pratiques avant les descentes pour les saisines et destructions des grands stocks.


A.HOUINDO

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CÔTE D'IVOIRE : Plus de 50 millions de numéros de téléphonie mobile passeront de 8 à 10 chiffres

mer Juil 29 , 2020
Le nouveau plan national de numérotation consacre le passage de 8 à 10 chiffres parce que l’ancien plan est arrivé à saturation. Ce changement ne concerne que les numéros mobiles et fixes, pouvons-nous lire sur le site d’information KOACI. Cette opération technique prend en compte plus de 50 millions de […]