TCHAD : L’ex-maire de N’Djamena arrêté

Saleh Abdelaziz Damane n’est plus libre de ses mouvements. L’homme a été mis en examen pour détournement de fonds. Il a été arrêté et écroué à la maison d’arrêt de la capitale tchadienne.

Saleh Abdelaziz Damane, ex-maire de N’Djamena

Ce lundi 27 juillet l’AFP a rapporté que Saleh Abdelaziz Damane, l’ex-maire de N’Djamena, a été arrêté et écroué à la maison d’arrêt de la capitale tchadienne. L’homme a reçu une plainte et a été déposé par l’Inspection générale du contrôle d’État pour détournement, abus de fonction et corruption en lien avec le marché public. Le maire, qui avait été remplacé à la tête de la municipalité le 30 juin par son premier adjoint, Oumar Boukar, était en garde à vue depuis le 25 juillet.

Selon un responsable de la mairie qui a réclamé l’anonymat, le délégué général du gouvernement avait suspendu le maire pour sa mauvaise gestion du budget qui avait été débloqué par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. Saleh Abdelaziz Damane avait été élu en 2012, avant d’être suspendu une première fois en 2014, avant d’être renommé à la tête de la ville en 2018. Il faut noter que le Tchad est devenu très dépendant de ses ressources.

L’économie tchadienne, qui reposait auparavant sur l’agriculture, a vu son PIB par habitant augmenter de 497 dollars environ en 2001-2002 (soit moins de la moitié de la moyenne de l’Afrique subsaharienne) à près de 823 dollars en 2017.

A.HOUINDO

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Bénin - Assemblée Nationale: Quatre dossiers au cœur de la plénière de ce mardi

mar Juil 28 , 2020
Au cours de cette troisième session extraordinaire de l’année 2020 conjointement demandée par le président de la République, Patrice Talon et 55 députés, ces derniers vont examiner à la séance plénière de ce mardi 28 juillet 2020, quatre dossiers. Il s’agit du projet de loi portant modification de la loi […]

FC Afrique