Bénin – Assemblée Nationale: Quatre dossiers au cœur de la plénière de ce mardi

Au cours de cette troisième session extraordinaire de l’année 2020 conjointement demandée par le président de la République, Patrice Talon et 55 députés, ces derniers vont examiner à la séance plénière de ce mardi 28 juillet 2020, quatre dossiers. Il s’agit du projet de loi portant modification de la loi n°2018-17 du 25 juillet 2018 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ; du projet de loi portant révision de la loi n°2017-04 du 19 octobre 2017 portant Code des marchés publics et du projet de loi portant création de la Chambre des métiers et de l‘artisanat.

Louis Vlavonou, président de l’Assemblée Nationale du BENIN

La poursuite de la désignation des représentants de l’Assemblée nationale au sein du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS/LEPI) et dans les 77 Commissions communales d’actualisation (CCA); de la Haute cour de Justice et de l’Autorité de protection des données personnelles (APDH) est le quatrième dossier à traiter.

Le jeudi 23 juillet dernier à l’unanimité des députés, les clés de répartition des 167 sièges, ont été adoptées. Au cours de la plénière de ce mardi, les députés vont adopter les listes nominatives à chaque niveau. À noter que, les trois premiers dossiers font partie des huit points dont l’examen a été sollicité par le chef de l’État, Patrice Talon qui a demandé, conformément à la loi, la convocation par l’Assemblée nationale d’une session extraordinaire.

Rappelons que deux textes ont déjà été adoptés. Ouverte le lundi 20 juillet 2020, cette session extraordinaire du parlement béninois a déjà connu l’adoption entre autres de deux textes dont l’examen a été sollicité par le chef de l’État. Il s’agit du projet de loi modifiant la loi n°2001-37 du 27 août 2002 portant organisation judiciaire en République du Bénin telle que modifiée par la loi n°2016-15 du 28 juillet 2016 modifiant et complétant la loi n°2012-15 du 18 mars 2013 portant Code de procédure pénale en République du Bénin, et le projet de loi relatif à la création, à l’organisation et au fonctionnement des entreprises publiques en République du Bénin.

Witchédji GBAGUIDI

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Cameroun : Les candidats appelés à recomposer le Bac

mer Juil 29 , 2020
Pour soupçons de fraudes, les candidats au baccalauréat session 2020 au Cameroun seront dans l’obligation d’aller recomposer. Il faut rappeler qu’ils avaient déjà composé du 22 au 24 juillet. Incroyable mais vrai, les examens du baccalauréat session 2020 au Cameroun devront être repris. C’est ce qu’il faut retenir de la […]

FC Afrique