Bénin : Le secteur éducatif sauvé de la pandémie

Aussi soucieux des investissements des parents et ayant à cœur l’avenir des apprenants, le gouvernement  béninois, à sa tête le président Patrice TALON, a décidé de tout mettre en œuvre pour que l’année scolaire et académique soit validée. Malgré, l’augmentation des cas liés à la pandémie du coronavirus en République du Bénin, les examens nationaux de fin d’année se sont déroulés de la plus belle des manières. Le Gouvernement, veillant au grain en ce qui concerne les mesures pour limiter la propagation du virus a organisé la reprise des activités, particulièrement les examens du CEP, du BEPC et du BAC.

Patrice TALON

Alors que beaucoup n’y croyaient pas et qu’ailleurs, c’était toujours les hésitations, le Gouvernement a décidé de la reprise des classes. Cela a permis aux apprenants du secondaire qui ne sont pas en classe d’examen de passer les derniers contrôles et de valider leur année.

Quant aux apprenants en classe d’examen, ceux du CM2 ont pu passer le CEP. Les candidats au BEPC et au BAC ont également pu composer. Dispositifs de lavage de mains, mise à disposition de masques et surtout, gel hydro-alcoolique dans toutes les salles de composition. Sans oublier le respect de la distanciation, tout était en place pour assurer la sécurité sanitaire de tous ces enfants.

Ces efforts méritent d’être relevés car des pays où les autorités n’ont pas perçu assez tôt des solutions efficaces, ont dû déclarer l’année blanche. D’autres encore ont carrément annulé les examens. Dans un cas ou l’autre, soit tous les enfants ont perdu l’année, soit ceux en classes d’examen l’ont perdue.

Une nouvelle innovation également est  à féliciter dans le cadre des examens nationaux. Toujours dans l’objectif de limiter la propagation du virus, le  Gouvernement vient de mettre en place une plateforme, www.eresultats.bj, destinée à rendre disponible de façon digitale, les résultats de tous les examens ainsi organisés. Cette initiative permettra d’éviter les regroupements habituels de candidats se déplaçant par milliers dans les centres d’affichage pour consulter les listes. De leurs maisons, de n’importe où, sur les portables et autres écrans d’ordinateurs, les candidats et leurs parents peuvent consulter les résultats.

Il convient également de rappeler que l’université n’a pas été laissée de côté. Ici, très tôt, la plateforme www.elearning.bj a été élaborée pour permettre aux étudiants de continuer à recevoir les cours et, ainsi, assurer la continuité éducative.

Somme toute, le Gouvernement aura tout mis en œuvre pour non seulement protéger les apprenants toutes catégories confondues, mais aussi et surtout, pour leur garantir une année scolaire et académique aboutie.

En revenant sur cet effort inestimable, mettons en exergue que :
– Patrice TALON sauve l’année de tous les candidats ;
– Face à la COVID-19, le Bénin a su trouver les bonnes solutions pour valider l’année scolaire et académique ;
– Les parents d’élèves et les apprenants peuvent remercier Patrice TALON et son Gouvernement ;
– Certains n’y avaient pas cru mais à l’arrivée, on doit tous être d’accord, le Gouvernement a relevé un gros défi car cela n’était pas gagné d’avance ;
– Encore une fois, Patrice TALON démontre qu’il n’est pas partisan de la facilité ;
– Le Gouvernement a su déployer des solutions innovantes et/ou pertinentes pour valider l’année dans les trois ordres d’enseignement ;
– Alors que d’autres pays ont blanchi l’année ou ont évité d’organiser les examens, le Bénin vient de marquer encore les esprits…

W. GBAGUIDI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Côte-d’Ivoire : Le remplaçant d’Amadou Gon Coulibaly serait connu

jeu Juil 23 , 2020
Dans sa publication de ce Jeudi 23 juillet 2020, Jeune Afrique donne l’information, qu’Alassane Ouattara avait révélé la semaine dernière, à des visiteurs du soir, son intention de nommer Hamed Bakayoko au poste de premier Ministre, après les obsèques de Amadou Gon Coulibaly. Il lui aurait également fait part de […]