Développement : Une innovation dans le secteur aéronautique en Éthiopie.

Pour pallier à l’impact négatif du covid-19 sur la compagnie Ethiopian Airlines, le gouvernement a développé le créneau cargo pour transporter masques et autres équipements médicaux pendant le confinement. Aucun licenciement de personnel et aucune demande d’aide pour assurer sa survie n’ont été enregistrés dans le secteur.

Ethiopian Airlines, première compagnie aérienne en Afrique a subi comme toutes les entreprises du monde, les conséquences néfastes de la pandémie qui secoue toute l’humanité. Elle a enregistré un manque à gagner de 419 milliards de dollars depuis janvier. C’est bien dans l’optique de contourner la crise que l’avion passager d’Ethiopian Airlines a été transformé pour transporter des masques, des médicaments et autres équipements pendant le confinement. Cette innovation, est une exception africaine, et peut-être même mondiale. La pandémie Covid-19, a suscité la fermeture des frontières. Les statistiques au cours des 7 premiers mois de l’année révèlent, selon l’Association Internationale des Transporteurs Aériens ( IATA ), que 7,5 millions de vols internationaux ont été annulés.

Mais pendant que la grande majorité des acteurs avaient leur flotte clouée au sol, la compagnie éthiopienne a maintenu 10 % de ses opérations, transportant masques, équipements médicaux, vivres et autres matériaux aux quatre coins du monde. Les résultats de cette transformation d’avion passager en cargo sont satisfaisants. Pour exprimer sa joie, le directeur régional basé à Genève, M. Hailegebrel Tadese déclare « Malgré les difficultés, Ethiopian Airlines n’a pas demandé de l’aide publique pour assurer sa survie. Par-dessus tout, nous sommes particulièrement fiers de pouvoir maintenir toutes les places de travail des 14 000 collaborateurs ».

La peur qu’avait monsieur Tewolde Gebremariam, directeur général,  de cette compagnie, quand il affirmait en avril dernier «Je n’aurais jamais pensé qu’elle se répandrait à cette vitesse et avec une telle ampleur. Ça va juste trop vite, ça coûte cher et c’est au-delà de ce qu’on pouvait imaginer » selon le rapport de l’AFP, est désormais conjuguée au passé. La compagnie a décidé de miser sur le marché du cargo, car il fallait bien transporter équipements médicaux, vivres et travailleurs humanitaires. Ainsi ne possédant toutefois que 12 avions dédiés, elle n’a pas hésité à déboulonner les sièges de 24 appareils passagers pour tripler sa capacité. A présent, c’est ce segment qui ramène l’essentiel des revenus. Par ailleurs, plusieurs pays, dont les Etats-Unis et le Japon, ont affrété ses avions pour rapatrier leurs ressortissants se trouvant en Afrique ces derniers mois. Rappelons qu’Ethiopian Airlines, fondée en 1946 et membre de la Star Alliance qui compte également Lufthansa, United Airlines, Air Canada, SAS Group, Thai Airways, Austrian et Swiss, est devenue au fil des années le premier transporteur aérien africain. Elle a surtout déclassé South African Airways qui est à présent sous protection judiciaire. Cette dernière se trouvait déjà dans une situation financière fragile depuis quelques années, mais le Covid-19 lui a porté le coup de grâce. Idem pour Air Mauritius, qui est en liquidation. La dernière victime, Air Namibia, est tombée mercredi dernier. Au niveau mondial, Ethiopian Airlines dessert 127 destinations. En 2019, elle avait transporté 12 millions de passagers.

Avant le Covid-19, elle comptait 35 vols hebdomadaires vers la Chine, pays avec lequel l’Éthiopie entretient de bonnes relations politiques et économiques.

H. HOUETCHI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

FOOTBALL : Voici les dates de la Coupe du Monde 2022

mer Juil 15 , 2020
Deux ans jour pour jour après avoir soulevé le trophée de la Coupe du Monde, l’équipe de France sait à partir de quand elle remettra son titre en jeu. Ce sera le lundi 21 novembre 2022, à l’occasion du lancement de la prochaine édition au Qatar.  La FIFA vient d’en […]