Notation : Standard&Poors maintient la notation AAA/A-1+ pour la BAD

La Banque africaine de développement a vu sa notation de crédit « AAA/A-1+ » confirmée à court et long terme à assortie d’une perspective stable par l’agence de notation financière S&P Global Ratings.

En confirmant cette note, l’agence de notation évalue de manière positive le profil de risque de la Banque, l’adéquation de ses fonds propres, la solidité de sa stratégie de financement et de son niveau de liquidité, le soutien très fort de ses actionnaires ainsi que l’adéquation de son système de gouvernance et de gestion. La perspective stable de la notation reflète nos prévisions selon lesquelles, au cours des deux prochaines années, la Banque africaine de développement gérera avec prudence son capital, tout en maintenant un niveau de liquidité élevé assortie à un portefeuille de placement de qualité, et en poursuivant une stratégie de financement solide » ajoute le communiqué de l’agence. La BAD jouera un rôle clé de soutien à la région, en particulier dans le contexte créé par la pandémie de Covid-19 conclut S&P Global.

L’agence prévoit ainsi que «les actionnaires continueront à apporter leur soutien en réglant leurs contributions au capital de la Banque selon le calendrier établi», et que la Banque «continuera à bénéficier du traitement accordé aux créanciers privilégiés, et à gérer avec prudence la croissance des prêts accordés au secteur privé d’une façon conforme à son mandat.»

Le président de la BAD promet de maintenir la Banque à ce niveau d’excellence, avec le plein soutien de tous nos actionnaires, afin d’apporter aux pays membres régionaux un appui essentiel en termes de financement, de connaissance et de soutien aux politiques, durant cette période de pandémie de Covid-19.

H. IDRISSOU

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Economie: Le Sénégal va produire 1,3 milliard de tonnes d’arachides pour 2021

lun Juin 22 , 2020
L’arachide est l’un des facteurs du développement économique du Sénégal. Le pays ne cesse de s’affirmer positivement dans ce secteur très important. Dans la dynamique de maintenir le cap, le gouvernement envisage atteindre un taux de 1,3 milliards de tonnes d’arachides. Au Sénégal, dans les années 1960, la culture de […]