Le Ghana enregistre une croissance de 4,9 % au premier trimestre 2020.

Au cours des 3 premiers mois de l’année 2020, l’économie ghanéenne a crû de 4,9 %, en baisse par rapport aux 6 % du premier trimestre 2019. C’est ce que révèlent les chiffres de l’Office national des statistiques du Ghana ( GSS ), publiés ce mercredi 17 juin. Le secteur des services a enregistré la plus forte croissance ( 9,5 % ) alors que celui de la construction a enregistré la plus faible croissance avec -1,7%.

Une contraction de 1% dans les secteurs du commerce, de la réparation de véhicules et des articles ménagers, et à un recul de 1,5 % de la croissance dans les professions libérales, de l’administration et des services de soutien est la cause de cette situation.

Le secteur des mines a ralenti, passant de 1,6 % au 4 ième trimestre 2019 à 0,3 % au 1er trimestre 2020 tandis que celui du secteur de la construction a enregistré une croissance de -1,7 %.

Selon les statistiques, c’est le secteur des services qui a été le principal moteur de la croissance du produit intérieur brut ( 9,5 % ), contribuant à hauteur de 3,6 points de pourcentage au taux de croissance global entre janvier et mars 2020. Les sous-secteurs de l’information et la communication ont augmenté de 17,1 % au 1er trimestre 2020 contre 14,6 % au 4 ième trimestre 2019.

Les activités dans l’administration publique et la défense ainsi que la sécurité sociale ont de leur côté crû de 3,3 % au 1er trimestre 2020. Le secteur de l’agriculture a enregistré une croissance de 2,8 % tandis que le secteur industriel a crû de 1,5 %. Malgré la crise de COVID-19, certains sous-secteurs ont enregistré de relatives embellies.

Grâce à des investissements massifs dans les infrastructures, le Ghana est devenu ces dernières années, l’un des principaux moteurs de la croissance africaine. Alors que le pays tablait sur une croissance économique de 6,8 % pour cette année, la crise du coronavirus a poussé la Banque centrale à revoir à la baisse ses perspectives de croissance estimées désormais à 2,5 %.

W.GBAGUIDI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Covid-19/Finance : soutien de 100 mille PME africaines par Ecobank et l'AUDA-NEPAD d'ici 2021

jeu Juin 18 , 2020
Le Groupe bancaire panafricain Ecobank et l’Agence de développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD), veulent apporter leur soutien (suite à la covid-19) à 100 000 micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Il s’agira pour la Banque et l’Agence de développement, d’apporter des ressources afin de garantir et créer de nouveaux emplois sur […]