Digitalisation de l’économie : Le Gabon bannit toute transaction en espèces de plus de 5 millions FCFA

Dans sa stratégie de booster la digitalisation et de lutter contre le blanchiment, le gouvernement gabonais a adopté à travers les nouvelles dispositions contenues dans le projet de loi de finances pour l’année 2020, l’interdiction des transactions en espèces de plus de 5 millions FCFA.

Selon l’article 55 de la loi qui  vise l’élargissement de l’assiette des opérations soumises à la TVA et une meilleure traçabilité des transactions économiques, pour lutter contre le blanchiment d’argent ; « en République Gabonaise, toute transaction d’un montant supérieur à 5 millions de FCFA ne peut s’effectuer en espèces. Mais plutôt doit se faire par virement bancaire, par chèque de banque ou porte-monnaie électronique ».

L’article P-197 de cette même loi exige que tout paiement d’impôts, droits et taxes d’un contribuable à l’État, d’un montant supérieur à 2 millions de FCFA, soit effectué par virement, chèque de banque ou porte-monnaie électronique, sous peine de nullité. Enfin les articles 5 à 7 du projet de loi de finances rectificative 2020 introduisent une nouvelle taxe de 2 % s’appliquant à partir de tout retrait en espèces de plus d’un million de FCFA par mois par un individu ou une entreprise. Cette mesure vise à dissuader le recours à la monnaie en espèces physiques pour privilégier les paiements électroniques.

Ce nouveau cadre légal de la Loi finances rectificative 2020 intervient dans un contexte marqué par la crise du COVID-19 qui implique la réduction de l’usage de billets et pièces métalliques dans les transactions. Ceci en vue de limiter les risques de contamination.

H. IDRISSOU

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Sport : Kalou dément son accord à la candidature de Drogba à la FIF

jeu Juin 18 , 2020
L’ancien international ivoirien, Bonaventure Kalou est monté au créneau en ce début de  semaine. Et pour cause, l’ancien maire de la commune de Vavoua a démenti le présumé soutien de l’Association des footballeurs ivoiriens ( AFI ) à la candidature de Didier Drogba à la tête de la Fédération ivoirienne […]