Egypte : Amnesty dénonce une injustice suite au Suicide d’une militante LGBT

Sara Hegazy a « vécu une dure expérience en prison en 2017 », a notifié dans sa tweet Amnesty déplorant « l’oppression ». L’ONG dénonce de ce fait une grande injustice et une mauvaise gestion du dossier qui a abouti au suicide d’une militante LGBT.

 Sara Hegazy en raison de ses opinions politiques et de son militantisme en faveur des LGBT, aurait subi une oppression a dénoncé Amnesty international à travers un Tweet. Sara Hegazy a « vécu une dure expérience en prison en 2017 », a tweeté l’ONG, déplorant « l’oppression » subie par la militante « en raison de ses opinions politiques et de son militantisme en faveur des LGBT ».

Amnesty international ira un peu plus loin en citant les derniers mots laissés par la jeune femme avant son suicide dimanche. « L’expérience était sévère et je suis plus faible qu’il ne faut pour résister. Pardonnez-moi » ainsi s’exprimait Sara Hegazy.

Selon le déroulement des faits, Sara Hegazy avait été arrêtée au Caire après avoir brandi un drapeau arc-en-ciel, symbole des LGBT, lors d’un concert du groupe Mashrou Leila en octobre 2017, dont le chanteur Ahmed Sinno milite aussi pour la cause homosexuelle. Cette dame a passé trois mois en prison avant d’être libérée pour s’envoler vers. Victime de stress post-traumatique, elle aurait été torturée pendant sa détention, subissant des violences sexuelles, selon de nombreux militants de la cause LGBT qui se sont exprimés sur les réseaux sociaux depuis dimanche. Il faut noter que l’Égypte arrive en premier rang en termes de décès dus au Covid-19, avec 533 morts, suivie de l’Algérie avec 507 morts, puis du Maroc avec 188 morts dû à la propagation du coronavirus.

A.HOUINDO

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Guinée / Covid 19 : Le Groupe Banque centrale populaire offre 500 millions de francs guinéens au gouvernement

mar Juin 16 , 2020
Le Fonds Spécial de riposte à la Covid-19 et de stabilisation économique de la Guinée a reçu 500 millions de francs venant de la part de la Banque populaire Maroco-guinéenne (BPMG), une filiale de Groupe Banque centrale populaire ( BCP ) du Maroc. Cet appui vise à faire face aux […]