Économie : L’UEMOA se prononce sur la réouverture des frontières

L’Union Économique Monétaire Ouest-africaine ( UEMOA ) dément les rumeurs qui circulent depuis quelques jours, selon lesquelles, elle aurait décidé de la réouverture des frontières, malgré la propagation du corona virus.

Les conséquences de la pandémie du corona virus sur le continent africain sont désastreuses. Les activités génératrices de revenus sont bloquées. Vue la gravité de la situation, une reprise partielle des activités dans certains domaines a été lancée, suscitant le mécontentement des personnes dont leurs activités ne sont pas prises en compte par la relance économique. Parmi ces personnes figurent les transporteurs dont beaucoup voient leurs activités arrêtées, et qui souhaitent la réouverture des frontières.

Malgré cette colère grandissante des uns et des autres, aucune date n’a encore été fixée pour la réouverture des frontières. Mais l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la CEDEAO multiplient actuellement les réunions pour harmoniser les politiques en la matière. Malheureusement, les réunions n’ont pas permis d’avoir une issue permettant d’ouvrir  les frontières. Car la nécessité d’éviter la propagation de la pandémie prime sur les besoins économiques. Néanmoins il est retenu qu’au sein de l’UEMOA, les produits de première nécessité, alimentation et produits médicaux sont autorisés à franchir les frontières.

Pour répondre aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, le commissaire en charge des transports à l’UEMOA, Mr Paul Koffi Koffi affirme : « Il circule sur les réseaux sociaux et dans certaines presses sur internet, un certain nombre de dates qui seraient communiquées comme dates d’ouverture. Cela est inexact. Il ne faut pas en tenir compte.

 Actuellement aucune date n’est fixée ». Il précise que la commission de l’UEMOA compatit avec les transporteurs, car les chiffres de baisse d’activité sont catastrophiques au sein de l’institution. « Par exemple au niveau du trafic aérien c’est 95 % de ce trafic qui est à l’arrêt, au niveau du transport terrestre, c’est 70 %. C’est donc une réalité et c’est l’occasion pour nous de demander un peu de patience aux opérateurs économiques », a t-il laissé entendre. « Il y a des lignes de crédit mises en place, il y a aussi des fonds de soutien à des activités; Et donc le secteur des transports est aussi bénéficiaire de ces appuis mis en place au niveau des États », lance Paul Koffi Koffi aux transporteurs en les invitant à la patience et les renvoie à leurs gouvernements respectifs, censés mettre en œuvre, les dispositions adoptées en avril dernier par l’UEMOA, et qui consiste à venir en aide aux acteurs des activités les plus touchées par la pandémie.

À l’étape actuelle de la situation, l’UEMOA affirme n’avoir fixé aucune date pour la réouverture des frontières, mais les denrées et les produits médicaux circulent sans entrave au sein de l’UEMOA.

H. HOUETCHI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Assemblée nationale du Bénin : L'UP perd l'un de ses députés

dim Juin 14 , 2020
Le député Alidou Démonlé Moko élu dans la première circonscription électorale est décédé ce dimanche matin, nous apprend Nouréni TRAORÉ, neveu de l’illustre disparu. L’assemblée nationale  du Bénin a enregistré la perte de l’un de ses députés ce dimanche 14 juin 2020. Il s’agit de l’honorable Alidou Démonlé Moko, élu […]