GHANA : Allocation pour la rénovation des sites touristiques et le soutien des entreprises du secteur du tourisme

Barbara Oteng Gyasi, ministre ghanéenne du tourisme, a annoncé, que le gouvernement va allouer 9 millions $ au développement des sites touristiques et soutenir les entreprises du secteur. L’information a été donnée, le 04 juin dernier, au cours d’un point sur l’assouplissement des restrictions sur le secteur du tourisme.

D’après les autorités, ce financement est réparti à raison de 4 millions pour le développement des sites touristiques, et 5 millions $ qui contribueront à venir en aide aux entreprises exerçant dans le domaine du tourisme. Elles ont également annoncé que les acteurs de l’industrie du tourisme et de l’hôtellerie, pourraient obtenir des prêts d’un montant global de 600 millions de crédits (environ 104 millions $) auprès de la National Business for Small Scale Industries (NBSSI) dans le cadre du plan relance de 173 millions $ mis en place pour soutenir les PME affectées par la Covid-19.

Un appui financier de 9 millions $ mis à la disposition du pays par la Banque mondiale pour financer un projet de développement touristique du Ghana, s’ajoute. Le secteur du tourisme et du voyage du Ghana contribue à environ 5 % du PIB, selon les statistiques du Conseil du tourisme et du voyage (WT T C).

Evoquant la nécessité de ces instruments de financement en faveur du tourisme, la ministre a indiqué que « le Ghana a perdu un revenu touristique estimé à 171 millions $ en quatre mois, de mars à juin, en raison de la nouvelle pandémie mondiale de coronavirus ».

W. GBAGUIDI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

HYDROCARBURE/OPEP : La réduction de la production pétrolière maintenue jusqu’à fin juillet.

lun Juin 8 , 2020
L’organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés ont convenu du prolongement de la réduction de 9,7 millions de barils par jour de la production globale de pétrole en cours depuis mai à juin jusqu’à fin juillet. Au-delà de cette prolongation de l’accord qui avait permis aux prix du […]