Côte d’Ivoire : L’OMS équipe 85 districts sanitaires

En vue de lutter efficacement contre le Covid 19, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a apporté, vendredi, un nouvel appui important au système sanitaire de la Côte d’Ivoire. Une aide qui va soulager le corps médical à faire véritablement face à la pandémie.

Ce don est allé à l’endroit de l’Institut national de santé publique (INSP) et à 85 districts sanitaires du pays, a appris APA samedi auprès de cette institution. Il s’agit d’un important dispositif multimédia de formation à distance « Ce matériel permettra de doter l’INSP d’une nouvelle plateforme multimédia, et de permettre aux districts de santé même les plus reculés, de se connecter en mode audiovisuel interactif pour suivre des cours en ligne et échanger directement avec l’équipe des imminents professeurs basés à Abidjan », a dit le Représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr Jean-Marie Vianny Yaméogo lors de la cérémonie de remise de ce don.

À l’en croire, ce dispositif de formation à distance vise à appuyer le système sanitaire, il permettra en outre, d’assurer une mise à jour continue des connaissances et des pratiques des agents de santé de tout le pays, sur les autres priorités de santé publique.

De l’autre côté, Dr Eugène Aka Aouélé, le ministre ivoirien de la santé et de l’hygiène publique a relevé l’importance de ce dispositif de formation à distance surtout dans le contexte de gestion de la maladie à Coronavirus. Le corps médical peut donc pousser un ouf de soulagement.

Arthur Houindo

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

AFRIQUE SUBSAHARIENNE : Désormais troisième économie, le Kenya passe directement devant l’Angola

lun Juin 8 , 2020
Selon les estimations du Fonds monétaire international, le Kenya devient la troisième plus forte économie de l’Afrique subsaharienne en termes de dollars. Cette performance lui permet ainsi de dépasser l’Angola. L’Angola régresse depuis 2016 en raison de la baisse de la production de pétrole et le kwanza a été dévalué […]