HIGH-TECH -Rwanda: Une solution robotique déployée

Dans le but de lutter contre le nouveau coronavirus, le Rwanda a expérimenté une solution robotique. Une innovation technologique de pointe visant à réduire voire éradiquer le risque d’infection du personnel soignant en particulier.

Cette technologie digitale vise à concevoir des robots pour se substituer au personnel médical et paramédical dans la prise en charge des patients de Covid-19 dans les structures hospitalières. Avec une capacité de dépistage de 50 à 150 personnes par minute, les robots recueillent les données audiovisuelles et les transmettent aux médecins en service qui analysent les anomalies ainsi décelées pour assurer une prise en charge adéquate des patients.

Au début de cette semaine, un des centres de traitement de Covid-19 situé à Kanyinya, une banlieue de Kigali, a reçu cinq robots humanoïdes de pointe pour effectuer un certain nombre de tâches relatives à la gestion de la pandémie. Ces services sont notamment la prise de température de masse, la distribution de repas et de médicaments aux patients, la collecte de données scientifiques et la détection des malades ne portant pas de masque.

S’adressant récemment à la presse à Kigali, le ministre rwandais de la Santé, Dr Daniel Ngamije, a déclaré que l’idée d’intégrer la robotique dans la lutte contre la pandémie visait à réduire l’exposition du personnel médical à une probable contamination. Depuis le début de la pandémie, beaucoup d’agents de santé sont déclarés positifs au nouveau coronavirus dans le monde à cause de leur proximité avec des personnes infectées. Selon le dernier bilan officiel en date du dimanche 24 mai 2020.

Arthur Houindo

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

TUNISIE : Le Sommet de la francophonie reporté à 2021.

mar Mai 26 , 2020
La 18ème édition  du Sommet de la francophonie qui devait se tenir à Tunis les 12 et 13 décembre 2020,  a été reportée à l’année prochaine  pour cause de la crise sanitaire liée au corona virus. La rencontre des 88 pays ayant en commun la langue française se tiendra  désormais […]