AGRICULTURE : LE BÉNIN COMPTE MAINTENIR SA PLACE DE LEADER DANS LA PRODUCTION DE L’OR BLANC EN AFRIQUE.

Conscient du poids de l’agriculture dans les économies des pays africains, le Bénin a pris au sérieux son secteur agricole notamment la production du coton. Depuis quelques années, la production cotonnière au Bénin ne cesse d’accroître. Cette année a encore, elle connaîtra une augmentation.

Représentant 35 % du PIB du Bénin, l’agriculture, emploie des milliers de personnes et nourrit bon nombre de familles. Elle est beaucoup plus diversifiée, en partant des produits vivriers aux produits de rente, qui constituent pour le Bénin, une source non négligeable de mobilisation des recettes. Parmi ces produits de rente, le coton est le plus produit et fait parler du Bénin au-delà des frontières nationales. Premier producteur africain de coton, il pourrait encore faire une bonne récolte au cours de la campagne 2019-2020. Les autorités compétentes se sentent très fières des performances de ce secteur. Selon le ministre de l’Agriculture Gaston Dossouhoui, à la date du 15 avril 2020, le Bénin a déjà commercialisé 712 000 tonnes d’or blanc. Au cours de la dernière campagne, le Bénin, premier producteur de l’or blanc en Afrique devant le Mali, a produit 678.000 tonnes de coton.

Concernant l’amélioration de rendements depuis l’arrivée au pouvoir du président Talon, le ministre de l’agriculture avait déclaré lors de l’émission Rupture An 4 sur la télévision nationale : « Nous étions à 900 kg à l’hectare. En un an, nous sommes passés à 1100 kg à l’hectare. Puis nous sommes à 1217 kg par hectare. Aujourd’hui, nous sommes en train d’aller à 1250,1300 kg à l’hectare ».

Tenant compte de l’état actuel des espaces emblavés, et de la croissance des tiges de coton, Le Bénin a de fortes chances de conserver son rang de premier producteur de coton en Afrique dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus.

« Attendons qu’on finisse cette campagne, et on vous dira que nous avons franchi le seuil de 700 000 tonnes au moins. Dans un an, on fera encore 850.000 tonnes. Et comme nous savons faire des bonds de 100 ou 150 tonnes, devinez le reste », avait ajouté le ministre Gaston Dossouhoui.

La filière coton représente 45 % des rentrées fiscales (hors douane) du Bénin.

H. HOUETCHI

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BENIN/COMMUNALES ET MUNICIPALES 2020 : Tout sur les résultats de la Cena

jeu Mai 21 , 2020
De 5.190.235 inscrits, la CENA à décompté 2.550.385 votants avec un taux de participation de 49,14% et 62.059 Bulletins Nuls. LIRE TOUT LE RESULTAT UP: 39,97 % (Éligibilité Oui)BR: 37,38% ( Éligibilité Oui)FCBE: 14,98%( Éligibilité Oui)PRD: 5,49% ( Non Éligible)UDBN: 2,17% (Non Éligible) Witchédji GBAGUIDI