BENIN : Aurélie Soulé Zoumarou lance le E-Learning dans les universités publiques

Ce lundi 11 mai 2020 Aurélie Soulé Zoumarou, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et sa collègue de l’Economie Numérique et de la digitalisation, ont procédé au lancement officiel de la plate-forme E-Learning au profit des 4 universités publiques du Bénin. L’objectif est d’impliquer d’emblée les universités dans la révolution numérique mais surtout, de contourner efficacement la pandémie du Covid-19.

Une nouvelle ère s’ouvre dans la maison estudiantine. Il s’agit d’une plate-forme dénommée E-learning  qui a été lancée à l’UAC qui permettra aux étudiants de  prendre tous les cours où qu’ils se trouvent. Ce projet mis en service par les ministres Eléonore Yayi de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Aurélie Soulé Zoumarou du numérique et de la digitalisation, vise à permettre aux étudiants béninois des facultés et écoles à gros effectif de pouvoir suivre les cours en ligne par visioconférence, et interagir avec les enseignants.

Plus qu’une solution contre la pandémie de Covid-19, tout en touchant un plus grand nombre d’étudiants, le E-learning est une solution envisagée par le gouvernement pour préserver la santé des usagers des campus notamment, les étudiants et enseignants.

Chaque étudiant y dispose d’un compte a expliqué Victor Oyétola, Chef service promotion des Tics à l’Université d’Abomey-Calavi. «Idéalement un compte, a été créé à chaque étudiant. Un étudiant avant qu’il ne soit sur la plate-forme doit se rendre sur le portail du site web», a-t-il laissé entendre. Elle est conçue de manière à faciliter le processus d’accès aux étudiants. Sur place, des exercices pratiques ont été faits pour interagir avec des étudiants qui ont pu se connecter pour suivre à distance les cours. C’est donc une innovation s’est réjoui Aurélie Adam Zoumarou, Ministre du Numérique et de la Digitalisation qui a déclaré : «Je crois que c’est une grande innovation et la première pour nos universités publiques». Sur cette plate-forme, on peut programmer un catalogue de 100 cours libres d’accès à la même heure.

Pour le Recteur de l’UAC, le professeur Maxime da Cruz, cette plate-forme constitue une véritable panacée contre la masse d’étudiants attendue dans les amphithéâtres. «Nous nous interrogions depuis des années sur les voies et moyens pour venir à bout du monde de la massification. Aujourd’hui, nous avons un outil. Merci au gouvernement de notre pays», a mentionné le Recteur de l’UAC. Mieux, les étudiants n’auront même pas besoin de connexion pour y accéder.

Emus par cette métamorphose numérique des universités, les responsables étudiants ont témoigné leur reconnaissance au gouvernement. «Nous n’y avons pas cru au départ. Mais la chose est facile, assez accessible. Nos inquiétudes semblent trouver des solutions peu à peu» a affirmé Rodolpho DAKINDJI, Président de l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin (Unseb), représentant des étudiants.

Arthur Houindo

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BENIN /CULTURE : Le Parc Pendjari fait œuvre utile au profit des communautés.

ven Mai 15 , 2020
Depuis que le Gouvernement du Président Patrice Talon a eu l’ingénieuse idée de confier cette structure à l’ONG African Parks Network, le Parc national de la Pendjari est devenu une réserve de très grande qualité. Aujourd’hui ce parc mène également des actions sociales et de bienfaisance à l’endroit de la […]