AFRIQUE : la CEA appelle à un renforcement stratégique de sortie de crise liée au coronavirus.

Les pays africains dans le plus grand ensemble, envisagent la reprise de leurs différentes activités dans les toutes prochaines semaines, en dépit du parcours progressif du mal. Ces  pays qui, sont depuis le début de cette pandémie les moins frappés par le coronavirus.

Pour une sortie de crise efficace, les experts du groupe de réflexion de la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique (CEA) appellent à des stratégies socio-économiques responsables. « Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus de 65 milliards de dollars par mois. Nous ne pouvons pas non plus nous permettre de perdre des vies. Alors nous devons correctement organiser nos dé-confinements, afin de retourner rapidement à la reprise ». Selon le Dr Vera Songwe, secrétaire exécutive de la CEA, cette déclaration est un appel au renforcement des stratégies de sortie de crise liée au coronavirus en Afrique.

D’après la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique (CEA), la dimension sociale (santé des populations en priorité, accompagnement des couches défavorisées) et la dimension économique pour favoriser une relance de la production seront les maillons essentiels dans l’élaboration de stratégies de dé-confinement efficace en Afrique. Il faut noter qu’au moins 42 pays africains ont appliqué des mesures de confinement partiel ou total pour enrayer la pandémie.

Avec 53 pays totalisant ce vendredi 54.122 contaminés, soit 1,4 % des 3,85 millions de contaminés au monde, 18 631 guérisons et 2 058 décès, l’Afrique reste la région du monde la moins frappée par le Covid-19.

Arthur Houindo

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

COTE D’IVOIRE: Le trésor public obtient 175 milliards de francs CFA.

mer Mai 13 , 2020
Pour ses trois émissions de Bons Covid-19, la Côte d’Ivoire a obtenu le 11 mai 2020, auprès des investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA), un montant de 175 milliards de francs CFA (262,500 millions d’euros) au titre de bons Covid-19. Le gouvernement ivoirien avait sollicité […]