CÔTE D’IVOIRE : 185 marchés approuvés au premier trimestre 2020, contre 516 en 2019.

185 marchés ont été approuvés au premier trimestre 2020, contre 516 à la même période en 2019, soit une baisse de 64,1 %. Les procédures concurrentielles portant sur les appels d’offres représentent 73,7 % des marchés approuvés à fin mars 2020 contre 76,8 % à fin mars 2020, soit une baisse de 3,1 points.

Le Conseil des ministres en Côte d’Ivoire  a adopté une communication relative à la situation des opérations de passation des marchés publics au premier trimestre 2020. Le montant des marchés approuvés à fin mars 2020 s’élève à 58,6 milliards de francs CFA contre 170,5 milliards de francs CFA, à la même période en 2019, soit une baisse de 65,6 %.

En nombre, 185 marchés ont été approuvés au premier trimestre 2020, contre 516 à la même période en 2019, soit une baisse de 64,1 %. Selon le M. Touré qui est par ailleurs, le ministre de la Communication et des médias, 185 marchés ont été approuvés au premier trimestre 2020 contre 516 à la même période en 2019, soit une baisse de 64,1%. « Les procédures concurrentielles portant sur les appels d’offre représentent 73,7 % des marchés approuvés à fin mars 2020 contre 76,8 % à fin mars 2019…

Les procédures non concurrentielles incluant les marchés de gré à gré représentent 25,5 % du montant des marchés approuvés au premier trimestre 2020 contre 21 % à la même période en 2019 soit une hausse de 4,5 % », a-t-il précisé. Selon M. Touré, cette tendance à la baisse observée globalement dans les opérations de passation des marchés publics au premier trimestre 2020 s’explique par les retards observés dans la finalisation des formalités liées au basculement en mode budget programme et au développement du nouveau Système d’information budgétaire.

Toutefois, a-t-il fait remarquer, la part des marchés attribués aux PME est passée de 10,4 % à fin mars 2019 à 18,7 % à fin mars 2020, soit une hausse de 8,3 %. Le montant des marchés publics approuvés en Côte d’Ivoire au terme du premier trimestre 2019 s’élevait à 170,5 milliards FCFA contre 169 milliards de francs CFA pour la même période en 2018.

Cette tendance à la baisse observée globalement dans les opérations de passation des marchés publics au premier trimestre 2020 s’explique par les retards observés dans la finalisation des formalités liées au basculement en mode budget-programmes et au développement du nouveau Système d’Information Budgétaire.

Arthur Houindo

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

COVID-ORGANICS : La CEDEAO dément une quelconque commande du remède malgache

jeu Mai 7 , 2020
Le président malgache avait annoncé avoir envoyé son remède à plusieurs pays Africains dont  les 15 membres de la CEDEAO.  La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)  a dans un communiqué démenti  avoir commandé le covid-organics (CVO), censé remédier au coronavirus. « Nous souhaitons indiquer que la CEDEAO et son […]