MORATOIRE SUR LES DETTES DES PAYS PAUVRES: Les banques privées réclament des garanties.

La décision des pays du G20 d’accorder un moratoire d’un an sur les dettes des pays les plus pauvres de la planète, dont 44 se situent en Afrique suscite des inquiétudes  au sein des banques privées réunies au sein de l’Institut de la finance Internationale (IIF). Elles émettent des réserves considérant que la dette privée est plus compliquée à geler que les dettes publiques des grands créanciers internationaux.

Tout en saluant la volonté du G20 d’aider les pays pauvres, l’Institut de la finance internationale (IIF) qui est un lobby regroupant 450 des plus  grandes banques mondiales prévient que le moratoire d’un an sur leur dette ne sera pas facile à mettre en œuvre en ce qui concerne les créanciers privés.

Dans une lettre adressée aux présidents du FMI, de la Banque mondiale et du Club de Paris, Tim Adams, le président de l’IIF, appelle à la prudence. Les banques prêteuses ont des obligations vis-à-vis de leurs clients, qu’elles doivent respecter et les dettes privées contractées par les États sont nombreuses et variées. On ne peut avoir de solution simple ajoute-t-il. Tim Adams préconise donc un dialogue franc et ouvert entre créanciers et débiteurs.

Une politique de transparence de la part des pays endettés, basée sur la bonne foi et le respect de tous les créanciers rapporte Rfi. Enfin, il met en garde les pays qui ont emprunté sur les marchés financiers. Ils doivent savoir que s’ils réclament un moratoire, il y aura des conséquences potentielles pour leur accès futur à des financements privés. En clair, les marchés n’aiment pas les mauvais payeurs.

H. IDRISSOU

LA REDACTION

One thought on “MORATOIRE SUR LES DETTES DES PAYS PAUVRES: Les banques privées réclament des garanties.

  1. Mon ministre des finances avait vu juste les choses , bravo le meilleur argentier de la sous région UEMOA Romuald WADAGNI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

ÉNERGIE : LA GUINÉE ÉQUATORIALE PROLONGE LA PÉRIODE D'EXPLOITATION DES BLOCS À TRAVERS SON BASSIN SÉDIMENTAIRE.

mer Mai 6 , 2020
À travers un arrêté ministériel, la Guinée équatoriale étend l’exploration des blocs de son bassin sédimentaire sur deux ans, afin de soutenir les sociétés pétrolières qui explorent et produisent du pétrole et du gaz dans le golfe de Guinée. Dans le souci de créer un environnement adéquat aux entreprises pour […]