BENIN / FINANCE : « Si il y a un pays moins endettés dans l’espace Uemoa, c’est bien le Bénin » Abdoulaye Bio Tchané.

La mobilisation des ressources financières pour le PAG, les projets réalisés dans plusieurs domaines ont été passés au peigne fin avec le ministre d’Etat en fin de semaine dernière sur la télévision nationale, ORTB. Abdoulaye Bio Tchané, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement puisque c’est de lui qu’il s’agit, a fait le point des quatre ans de mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement (Pag).

« On est vraiment dans le temps des moissons. Pour mesurer ce temps des moissons, il faut repartir à la base. Cette base est ce principe réaffirmé par le Président Talon qui dit « qu’il n’y a pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va cela veut dire en termes économiques, la planification. Dès les premiers jours du quinquennat, nous avons convenu avec le Chef de l’Etat de revenir à la planification prospective, stratégique et opérationnelle » .

Abdoulaye Bio Tchané

C’est en ces quelques termes que Abdoulaye Bio Tchané, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement a ouvert le bal de l’émission à laquelle il a participé sur la chaine nationale. Selon le ministre plus de 5.500 milliards de francs CFA ont été déjà mobilisé au niveau de l’Etat, à fin décembre 2019. Pour y arriver, l’Etat à miser sur ces propres efforts en rationnalisant davantage notre budget pour dégager un peu plus d’épargne.

« Nous avons pris des mesures de rationalisation des dépenses ; nous avons épargné et cette épargne a contribué à la réalisation du PAG » Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat chargé du Plan et du développement. Selon lui le pays est largement en avance sur ces prévisions de mobilisation des ressources. Il a poursuivi en précisant que les 5.500 milliards, son largement au-dessus de ce que le pays était censé mobiliser pour la part de l’Etat pour les cinq années parce que chemin faisant, « il y a plusieurs secteurs que nous avons affectés à l’Etat plutôt qu’au privé.

En même temps, nous avançons dans la mobilisation des ressources au profit du secteur privé ». En ce qui concerne le domaine de l’électricité, le Bénin a investi 10 % des ressources déjà mobilisées. « En 2016, quand nous sommes arrivés, il y avait des délestages un peu partout. Il n’y en a plus. Il n’y a plus de délestage. Il y a quelques coupures relativement courtes. Nous avons des projets pour élargir les programmes d’électricité à nos compatriotes. En même temps que cette énergie est disponible, nous devons faire l’effort substantielle qu’il y ait plus de ménages qui aient accès à cette électricité, plus d’entreprises qui aient accès à cette électricité » .

« Dans le domaine de l’eau potable, nous avons aussi investi 10 %, dans un programme important que nous avons engagé en 2016 pour que tous nos compatriotes, dans tous les quartiers de ville et les villages, disposent de l’eau potable. Ce programme est en cours. Là aussi, on a des résultats dans plusieurs villes : Dassa-Zoumé, Savalou, Abomey… Ce sont les ressources du Programme d’Actions du Gouvernement ».

« En ce moment, nous pouvons nous adresser à nos partenaires, notamment la Banque Mondiale. D’ici quelques semaines, quelques mois, nous allons nous asseoir autour d’une table ronde, comme nous l’avons fait pour d’autres secteurs, pour demander les efforts additionnels que la communauté internationale est prête à faire pour accompagner le Bénin dans la mise en œuvre des ODD ».

Arthur Houindo

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

AFRIQUE DU SUD : South African Airways en passe d’être privatisé.

mer Mai 6 , 2020
Le secteur du transport aérien subit de plein fouet la crise liée au corona virus. En Afrique du sud, la survie de la compagnie South African Airways (SAA) déjà endettée de longue date et placée sous la tutelle d’administrateurs financiers tiendrait à  une privatisation. Le gouvernement de Ramaphosa souhaite que […]