RWANDA/LUTTE CONTRE LE CANCER : L’État veut utiliser les drones pour la livraison des médicaments.

Le gouvernement rwandais compte utiliser les drones pour acheminer des médicaments contre le cancer. Cette superbe idée intervient dans un contexte où le confinement dû au coronavirus paralyse de nombreux secteurs.

Au Rwanda, l’utilisation des drones pour acheminer du matériel médical dans des régions reculées du pays s’accélère, pour le plus grand plaisir du personnel soignant et des malades. Préoccupés par le fait que les nouvelles restrictions introduites pour endiguer la vague d’infections à coronavirus dans le pays pourraient sérieusement entraver les services médicaux à travers le Rwanda, le gouvernement et la firme américaine Zipline se sont associés pour fournir des médicaments contre le cancer dans les régions éloignées.

Cette idée est partie du constat que les cancéreux qui ne reçoivent pas les bons soins à cause du difficile accès aux services médicaux, sont plus susceptibles de mourir de leur maladie que de mourir du Covid-19, affirment les responsables rwandais de la santé. Et c’est pour pallier une telle éventualité que Partners in Health (PIH), une organisation qui traite les patients cancéreux depuis son centre de l’hôpital Butaro, s’est associée à Zipline pour fournir ces services de soins de proximité.

Grâce à ses drones pesant chacun, 1,8 kg, l’entreprise de logistique basée en Californie livre ainsi du sang dans différents hôpitaux du pays depuis ses bases dans les districts de Muhanga (centre sud) et Kayonza (est). Une stratégie que devrait essayer également les autres pays de la sous-région.

Arthur Houindo

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

ÉCONOMIE : LE CONGO GARDE SON ÉQUILIBRE MALGRÉ LA CRISE QUE CONNAÎT L'OPEP.

mer Avr 29 , 2020
Les pays membres de l’OPEP connaissent depuis un bon moment une crise due à la chute des prix du pétrole sur le marché mondial. Le Congo, malgré cette situation n’a eu aucune influence sur sa production. L’organisation des Pays Exportateurs du Pétrole ( OPEP ) s’inquiète, suite à la chute […]