AFRIQUE DU SUD : Bientôt la création d’une nouvelle société exempte d’inégalités.

Le gouvernement Sud-Africain prévoit mettre en exécution un projet juste après la période du Covid-19. C’est à travers un discours lors de la journée de la liberté, lundi, que le président  Cyril Ramaphosa, l’a fait savoir.

Cyril Ramaphosa ,le président de L’Afrique du Sud a indiqué qu’il devait y avoir une nouvelle société après la période pandémique du Coronavirus.

Cyrille Ramaphosa a indiqué que la nouvelle pandémie de coronavirus a forcé l’Afrique du Sud à affronter ses niveaux élevés de pauvreté et d’inégalité. Il a déclaré que le moment était venu de construire un pays juste et équitable. « Dans l’Afrique du Sud que nous voulons tous, aucun homme, aucune femme, ni aucun enfant n’aura faim, car ils auront les moyens de gagner un revenu et nos programmes d’assistance sociale seront assortis d’efforts pour permettre aux communautés de cultiver leurs propres nourritures, a indiqué le président. Il ajoute que « dans cette nouvelle société, la prestation de services à notre peuple est la première priorité du gouvernement. Le fonctionnaire comprend qu’il n’est que cela, un serviteur de son peuple », a déclaré Ramaphosa.

Ramaphosa a déclaré que la pandémie avait mis en évidence la pauvreté et les inégalités qui « définissent encore notre société ». « La pandémie de coronavirus nous oblige à affronter cette réalité. Bien que nous soyons certainement tous en train de braver la même vague, nous n’avons pas été touchés de la même manière par cette pandémie. Certaines personnes ont pu endurer le verrouillage du coronavirus dans une maison confortable avec un réfrigérateur bien approvisionné, avec des soins médicaux privés et un apprentissage en ligne pour leurs enfants », a déclaré Ramaphosa.

En revanche, a-t-il dit, pour des millions d’autres, « cela a été un mois de misère, de soutiens de familles qui ne travaillent pas, de familles qui luttent pour survivre et d’enfants qui se couchent et se réveillent affamés ». Il a dit que l’expérience nous enseignait « beaucoup plus sur nous-mêmes, sur notre société et sur notre pays». Un projet qui va aider la population.

Arthur Houindo

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CÔTE D'IVOIRE : LES CLAUSES ISSUES DE LA RÉUNION DU BUREAU DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE.

mer Avr 29 , 2020
Réuni ce lundi 27 avril 2020, le bureau de l’Assemblée Nationale, a réfléchi sur les modalités de la reprise des activités parlementaires. Il a été décidé du retour progressif des activités dans les tout prochains jours. Dirigée par le président de  l’Assemblée Nationale, M. Amadou Soumahoro, la réunion du bureau […]