TECHNOLOGIE : UN INGÉNIEUR CAMEROUNAIS DÉVELOPPE UNE NOUVELLE TECHNIQUE DE FABRICATION DES PIROGUES.

Œuvrant pour la protection de l’environnement, un ingénieur camerounais et ses collaborateurs ont construit des pirogues à partir de bouteilles plastiques recyclées.

La pollution de l’environnement est un véritable danger pour les êtres vivants. Ainsi pour lutter contre la surabondance de déchets au Cameroun, un ingénieur a développé une astuce visant à fabriquer des pirogues à partir de bouteilles plastiques recyclées. Ces pirogues présentent des caractéristiques très appréciées par les utilisateurs.

 “C’est léger et facile à utiliser pour moi, car parfois, je vais pêcher seul. Je peux donc facilement transporter cette pirogue et la mettre à l’eau, la porter, la déplacer sans avoir besoin d’aide. Elle ne s’abîme pas facilement, elle est donc plus économique et plus durable”, explique Camille Dimale, un  pêcheur qui  utilise les pirogues en plastique depuis environ un an.

Le créateur de ce chef-d’œuvre, M. Ismael Essome trouve que c’est une technologie qui protège l’environnement car : “ Cela nous permet de collecter environ trois à cinq tonnes de déchets chaque mois. Une partie est utilisée pour fabriquer des bateaux, l’autre partie sert à fabriquer des poubelles et d’autres bouteilles sont stockées. Nous les fournissons à certains partenaires”, affirme-t-il.

Ne pouvant pas exécuté seul les travaux, M. Essome créé l’ONG dénommée  » Madiba et Nature « . Avec l’aide de ses collaborateurs, il  collecte les bouteilles en plastique usagées pour fabriquer des pirogues qu’il donne gratuitement aux pêcheurs.

Toujours dans l’optique de la protection de l’environnement  l’ingénieur et son équipe ont placé des poubelles écologiques fabriquées à base des déchets plastiques à des carrefours pour que les habitants puissent y déposer leurs déchets.

“Madiba et Nature a décidé d’installer des éco-bacs pour la pré-collecte des déchets, car nous avions constaté qu‘à chaque fois que nous faisions une campagne de nettoyage sur les ponts, après les pluies, les ponts étaient à nouveau inondés. Nous voulions réduire le problème de pollution à la source en installant les systèmes de pré-collecte en amont” a déclaré le promoteur.

H. HOUETCHI

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

MALAWI : Vers une annulation de la présidentielle ?

jeu Avr 16 , 2020
Le sujet d’annulation ou non des élections présidentielles au Malawi créé de polémique depuis quelques jours. Face à cela, le président du Malawi Peter Mutharika et ses rivaux de l’opposition se sont livrés mercredi devant la justice une féroce bataille d’arguments. L’autre sujet qui a fait également objet de polémique […]