ÉCONOMIE : LE NIGERIA PRÉTEND RÉDUIRE SA PRODUCTION DE PÉTROLE.

Pour favoriser une augmentation de son chiffre d’affaires dans le secteur pétrolier, le Nigéria compte baisser sa production de pétrole de 1,9 millions de barils par jour à 1, 412 million de barils et élever le cours du baril.

Victime des conséquences néfastes du COVID-19, le secteur pétrolier connaîtra au cours des mois de mai et juin un réajustement pour faire face à la chute du cours de barils depuis l’avènement de la pandémie qui détruit actuellement la race humaine.

Ainsi les membres de l’OPEP se sont entendus sur une réduction en mai, et juin de la production mondiale à hauteur de 10 millions de barils par jour. Objectif, favoriser la remontée des cours de l’or noir victime des affres du COVID-19.

La chute du cours du pétrole a asphyxié les économies des producteurs africains. Ces pays sont obligés de revoir leur budget en cours calculé sur un prix de baril plus élevé que celui pratiqué actuellement.

Pour se conformer à l’accord auquel sont parvenus les membres de l’OPEP en fin de semaine dernière, le premier producteur africain de l’or noir a décidé de réduire sa production. Ce faisant, il espère ainsi un rebond de 15 dollars du prix du baril à court terme. Selon le ministre du pétrole, cette augmentation pourrait rapporter au moins 2,8 milliards de dollars au pays.

H. HOUETCHI .

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

ECONOMIE : LE GOUVERNEMENT IVOIRIEN VIENT AU SECOURS DES PRODUCTEURS DE CAJOU.

lun Avr 13 , 2020
La pandémie du COVID-19, a entraîné une chute du prix de cajou et une baisse de sa commercialisation. Pour aider les producteurs à faire face à cette crise, l’État ivoirien a décidé de racheter 200.000 tonnes de ce produit au prix de 400 francs CFA le kilogramme. L’annonce a été […]