TECHNOLOGIE : LE RWANDA FAVORISE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT EN INCITANT À L’UTILISATION DES VOITURES ÉLECTRIQUES.

Moins polluantes et moins contraignantes, les voitures électriques protègent la couche d’ozone et permettent de lutter contre le changement climatique. Le constructeur automobile Volkswagen en collaboration avec le gouvernement rwandais a introduit ses voitures électriques E-Golf dans les rues de Kigali.

 L’utilisation des voitures électriques considérée comme un geste écologique judicieux, le Rwanda incite l’Afrique à rejoindre les autres continents pour passer de véhicules gourmands en essence et en diesel à des véhicules électriques moins polluants. Très satisfaite des avancées de son industrie, Mme Nadege Gaju, chef des ventes et du marketing, Volkswagen Rwanda affirme : “Être le premier pays africain à avoir une E-Golf électrique est une fierté, non seulement pour l‘équipe, mais aussi pour le pays, car nous voulons être en avance sur les tendances, nous voulons protéger notre environnement, nous voulons rendre la vie meilleure pour les gens”.

Elle explique : « Vous n’avez pas besoin de pédaler, il vous suffit de tourner et d’utiliser les freins, cela ne demande pas beaucoup de compétences ». “Eh bien, pendant longtemps, l’Afrique a été laissée pour compte. Quand vous regardez ce qui se passait avant, il y avait beaucoup de voitures d’occasion, donc pour Volkswagen, il est vraiment important que nous soyons aussi avec les bonnes tendances, les bonnes décennies où la mobilité électrique est à la mode partout, donc pour Volkswagen, nous voulons définitivement vendre dans les prochaines années uniquement des voitures électriques”, a-t-elle ajouté.

Ainsi le Rwanda compte œuvrer pour la réduction des gaz à effet de serre, véritables responsables du changement climatique.

H. HOUETCHI

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

PORT OBLIGATOIRE DE MASQUES AU BENIN : Bon chiffre d’affaires pour les couturiers

sam Avr 11 , 2020
« À quelque chose malheur est bon » dit-on. Si cette période de pandémie du coronavirus entraîne le ralentissement des activités chez certains, c’est tout à fait le contraire chez les couturiers. Depuis quelques jours, ils se font un bon chiffre d’affaires en confectionnant les cache-nez. Démarré depuis ce mercredi 08 avril […]