MALI : Vers une libération de Soumaïla Cissé ?

L’Organisation des Nations unies s’inquiète de la situation du chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé. Elle l’a fait savoir ce mardi 7 avril.

Le conseil de sécurité de l’ONU a exigé dans une déclaration publique ce mardi 7 avril, la « libération automatique » du député Soumaïla Cissé, enlevé avec sa délégation en pleine campagne dans la région de Tombouctou. Quelques jours après la libération de cinq membres de la délégation de Soumaïla Cissé, du chauffeur et de son assistant, l’ONU a jugé utile de prendre la défense de l’homme politique.

Soumaïla Cissé

Le parti de Soumaïla Cissé avait même affirmé lors d’une conférence de presse que tout était en train d’être mise en œuvre pour que le leader de l’opposition obtienne libération. Dès le premier tour des législatives du 22 mars dernier, M. Cissé, président de l’Union pour la république et la démocratie, s’était imposé à travers les résultats. Le Mali vit depuis quelques années une instabilité, sur le plan sécuritaire qui ne dit pas son nom. Le territoire du nord au sud et de l’Est à l’Ouest devient incontrôlable par le pouvoir central. Ce qui entraîne parfois une collaboration étroite avec les groupes armés.

Pire, les attaques ne cessent de se répéter dans le pays.

Arthur Houindo

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CORONAVIRUS : Sao Tomé-et-Principe rejoint la liste des pays infectés.

mer Avr 8 , 2020
L’Archipel lusophone a enregistré ses premiers cas de contamination au covid19 selon le Premier ministre Jorge Bom Jesus. Des échantillons transmis au Gabon avec le soutien de l’OMS, révèlent que quatre personnes sont infectées.  Sao-Tomé et Principe, qui  faisait partie des derniers en Afrique où aucun cas n’avait été déclaré,  […]