LUTTE CONTRE LA PROPAGATION DU COVID-19 : Le gouvernement sort une nouvelle artillerie

(Renforcement des restrictions, un cordon sanitaire autour de quelques grandes villes …)

 Au fur-et-à mesure que la pandémie de l’infection au Covid-19 se propage au Bénin, le gouvernement prend des mesures graduelles pour circonscrire le mal. A la suite de la détection de trois nouveaux cas (tous des non Béninois) de contamination ce lundi, le Comité gouvernemental mis en place dans le cadre du suivi de la pandémie s’est réuni ce lundi 23 mars, pour se pencher sur l’évolution de la situation.  Après analyse des données actuelles de l’évolution de la pandémie au Bénin mais aussi dans la sous-région, de nouvelles mesures plus fortes ont été prises afin de préserver davantage la santé des populations.

Mais avant, il faut retenir que conformément à sa mission d’informer et de sensibiliser les groupes organisés et les différentes couches de la population, le Comité gouvernemental a rencontré le week-end écoulé les responsables des confessions religieuses. Face à l’impossibilité pour ceux-ci de faire respecter les recommandations du gouvernement sur leurs lieux de culte, il a été décidé de la fermeture de tous les lieux de culte jusqu’au 05 avril 2016 inclus.

Quid des mesures prises ?

A sa réunion de ce lundi 23 mars 2020, le Comité gouvernemental a décidé entre autres de la fixation de la période des congés de Pâques, pour toutes les écoles et universités publiques et privées du Bénin, du lundi 30 mars au lundi 13 avril 2020 inclus et l’établissement pour compter du lundi 30 mars, d’un cordon sanitaire autour des Communes les plus exposées à la pandémie. Il s’agit des villes de Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et d’Adjarra en vue de les isoler du reste du pays. Par ailleurs, la mobilité des personnes à l’intérieur de ces Communes est réduite à l’essentiel strict. En conséquence, le transport en commun de personnes y est suspendu à partir de cette même date. Le transport de marchandises n’est pas concerné. En plus de ces trois mesures drastiques et contraignantes, les formations sanitaires ont l’obligation d’être en état de veille permanente en vue de la prise en charge diligente des patients dès signalement des moindres signes faisant penser au COVID 19. De même, pendant cette période qui démarre le 30 mars 2020, il est fortement recommandé aux populations de réduire leurs déplacements sur toute l’étendue du territoire national, au minimum nécessaire ; de ne pas se regrouper sur les lieux de plaisance comme les plages, les places de fêtes et autres. Aux personnes âgées de plus de 60 ans et celles porteuses d’affections chroniques, il est recommandé de procéder à leur auto-isolement, sauf cas de force majeure.

Il faut noter que la mise en place d’un Comité gouvernemental de suivi de la situation témoigne de la volonté et de l’engagement du gouvernement du Président Patrice TALON de faire reculer cette pandémie des frontières nationales. Ledit Comité fait une évaluation quotidienne de l’évolution de la situation en vue de la prise, en temps indiqué, des décisions idoines. Ceci prouve à suffisance que l’Etat central n’a pas de position dogmatique sur la question des mesures visant à freiner la propagation du Covid-19. En témoignent les nouvelles mesures dynamiques prises et qui sont conditionnées par l’évolution de la situation de cette pandémie au Bénin. Lesquelles mesures ajoutées à celles prises le mardi dernier et celles relatives aux barrières, visent à renforcer pour davantage d’efficacité dans la préservation de la santé et de la vie des Béninois. Au regard de l’inexistence pour l’heure de contamination domestique, ces mesures auront donc pour effet de circonscrire le champ d’éventuelles contaminations et de contenir la propagation de la pandémie. Il ne reste qu’à souhaiter que chaque béninois prenne la mesure du danger en respectant scrupuleusement, les mesures de prévention données par les autorités gouvernementales.

Prince G.

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

GHANA-COVID-19 : 25 mars, journée nationale de jeûne et prière pour aider à lutter contre la propagation du CoronaVirus

mar Mar 24 , 2020
Dans son discours à la nation, Nanan Akufo Addo, Président du Ghana a déclaré le mercredi 25 mars, journée nationale de jeûne et prière pour aider à lutter contre la propagation du Coronavirus. Il a exhorté les personnes de toutes les religions du pays à y participer. « Alors que […]