RD CONGO : Le premier prisonnier de la CPI enfin libre.

Après avoir purgé sa peine de prison de 14 ans le chef de guerre congolais, Thomas Lubanga a été libéré par la Cour pénale internationale (CPI).

Arthur Houindo

Thomas Lubanga

Selon Radio France Inter, l’homme de 59 ans, était très joyeux à sa sortie de prison. « Je pense que je serai correctement inséré dans la société. J’y vais aussi avec le pardon en main parce que le calvaire que j’ai vécu a été certainement construit par certaines personnes à qui je n’en voudrais vraiment pas », a-t-il déclaré. Lui qui fut le premier condamné de la CPI et condamné entre temps à 14 ans de prison pour enrôlement d’enfants-soldats et autres charges, a été libéré de prison, 14 ans après avoir purgé sa peine. De source très proche, Lubanga estime ne rien à se reprocher et souligne même avoir servi de cobaye pour la CPI. Plusieurs de ses partisans, pour la plupart membres du parti UPC, sont venus à sa rencontre tous heureux de revoir leur leader en liberté. « C’est le Mandela de l’Ituri ! Ce qu’il a fait, personne ne pourra le faire », ont-ils indiqué en soulignant qu’ « il a combattu pour nous, c’est une victime qui s’est sacrifiée pour les autres. » Lubanga avait été aussi condamné à payer 10 millions de dollars, qui seront consacrés à dédommager les victimes, mais la cour l’ayant déclaré indigent, il n’y est plus contraint. Il compte d’ici quelques jours accorder à la presse internationale une conférence de presse où il profitera de l’occasion pour remercier tous ceux qui de près ou de loin l’ont soutenu dans les moments difficiles.

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

RÉTICENCE FACE À L'ADOPTION DE L'ECO, ALASSANE OUATTARA RASSURE.

lun Mar 16 , 2020
Les pays anglophones, sont réticents vis à vis de la nouvelle monnaie ouest africaine en cours d’adoption. Dans un entretien accordé à jeune Afrique, M. Ouattara rassure que tout est bien planifié et que les pays concernés n’ont rien à craindre. Le président ivoirien a saisi l’occasion qui lui est […]