TOGO : La victime du Covid-19 guérie.

Un cas de coronavirus aurait été détecté au Togo a annoncé le gouvernement togolais le vendredi 06 mars dernier. Il s’agissait d’une dame âgée de 42 ans qui a séjourné respectivement au Bénin, en France, Allemagne, et en Turquie.

Le médecin colonel, Mohaman Djibril à travers un autre communiqué en date de ce mardi 10 mars et lu par le gouvernement a informé que l’état de santé de la dame est satisfaisante, qu’elle serait exempte de la fièvre et ne souffre à ce jour d’aucun des symptômes ayant motivés son hospitalisation, et le traitement suivi selon le protocole consacré à l’affection Coronavirus.

Les personnes mises en quarantaine sont tous les jours suivies et ne font l’objet d’aucun symptôme du virus Covid-19, et le communiqué précise qu’aucun autre cas de la maladie n’est enregistré au Togo.

Le Togo se soustrait ainsi de la liste des pays africains affectés par l’épidémie.

Après la Tunisie, l’Afrique du Sud, le Sénégal, l’Algérie, le Maroc, l’Egypte, le Cameroun, et le Nigeria, le Burkina Faso et la République démocratique du Congo (RDC) sont les deux derniers pays ayant enregistré des cas de Covid-19 sur le continent.

ENFIN UN VACCIN CONTRE LE COVID-19

Les premiers vaccins pourraient être « utilisés en urgence » le mois prochain, a rapporté la VOA. Quelques semaines après que ses scientifiques ont publié la séquence du coronavirus, la Chine a déclaré que : Les responsables chinois ont indiqué que le pays faisait des avancées dans le cadre de la mise au point d’un vaccin contre le Coronavirus. Selon un rapport de VOA, un haut responsable chinois de la santé a déclaré vendredi que le pays allait de l’avant pour développer des vaccins contre le coronavirus.

« Selon nos estimations, nous espérons qu’en avril, certains des vaccins entreront dans la recherche clinique ou seront utiles dans des situations d’urgence », a déclaré Zheng Zhongwei, directeur du Centre de développement des sciences et de la technologie de la Commission nationale de la santé. Il a déclaré que des dizaines d’institutions de recherche sur les vaccins en Chine étaient impliquées et que le développement de différents types de vaccins progressait également.

La loi chinoise dit que les vaccins développés pour les urgences majeures de santé publique peuvent être déployés pour une utilisation urgente dans des conditions spécifiées, si la National Medical Products Administration considère que les avantages du traitement l’emportent sur les risques, rapporte VOA.

La Chine a annoncé fin février qu’elle pourrait commencer les essais cliniques dès avril.

Witchédi Gbaguidi

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BENIN- Signature d'un mémorandum entre le Japon et le Bénin.

mer Mar 11 , 2020
Un Mémorandum d’Entente (MoU) avec le Groupe japonais NEC XON a été signé ce mardi 10 mars 2020 par Aurélie ADAM SOULE ZOUMAROU  ministre de l’économie numérique et de la digitalisation. C’était en présence de Kiyofumi KONISHI, ambassadeur du Japon près le Bénin. Le Bénin à travers ce mémorandum pourra […]