SECOUÉ LE NIGERIA OPTE POUR UN EMPRUNT

ÉCONOMIE : SECOUÉ PAR LA CHUTE DU COÛT DU BRUT, LE NIGERIA OPTE POUR UN EMPRUNT DE PLUS DE 22 MILLIARDS DE DOLLARS.

Le Sénat nigérian a accepté, ce jeudi 05 mars, lancer une demande de prêt de 22,7 milliards de dollars, suite à la baisse du coût de l’or noir, afin de poursuivre les travaux de construction des infrastructures.

Le Nigeria, un pays de l’Afrique de l’Ouest, avec une population de plus de 200 millions d’habitants, déjà en difficulté face à la contrebande de sa principale ressource, est à nouveau sous le coup de la chute du prix du brut. Pour venir à bout de ces difficultés, le gouvernement, soutenu par le Sénat, décide de lancer auprès des bailleurs de fonds et des banques, un emprunt de 22,7 milliards de dollars soit 20,1 milliards d’euros. Une somme dont sa gestion suscite déjà des inquiétudes. Mais le président du Sénat, M. Ahmad Lawan a rassuré que « cet emprunt sera dépensé dans des projets qui auront un impact sur la vie quotidienne des Nigérians ». Il ajoute : « Nous devons nous assurer que chaque dollar, chaque centime sera bien alloué au projet qui lui est destiné ». Il conclut : « Nous prions pour que cet argent puisse faire repartir la croissance économique ». Rappelons que la somme recherchée par le Nigeria, représente plus de 65 % des prévisions du budget de l’Etat pour l’année 2020 (33,8 milliards de dollars) et sera sollicité auprès de la Banque mondiale, la Banque islamique de développement, Eximbank en Chine, la Banque africaine de développement (BAD) et des prêteurs en Allemagne et au Japon.

Hyacinthe Houetchi

First Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Distinction des Meilleurs Ministres de Promotion des Femmes

dim Mar 8 , 2020
Distinction des Meilleurs  Ministres de Promotion des Femmes par la ministre des Affaires Sociales,  pour Célébrer la JIF 2020.
First Afrique Tv