Bénin : Nicolas Yenoussi et Romuald Wadagni rendent digitale l’administration fiscale

La réussite des nombreuses réformes du régime de la Rupture passe inévitablement par le choix des hommes destinés à accompagner le mouvement. Et cela, le roi de la Rupture l’a remarquablement réussi. Puisqu’à l’allure où vont les choses dans certains secteurs on se rend aisément compte que le chef de l’État a bien placé les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

C’est nettement flagrant du côté du grand département des finances du pays où deux jeunes cadres conjuguent sans relâche et dans une harmonieuse collaboration, leurs efforts pour faire briller la Rupture.

Le dynamique et efficace jeune, Nicolas Yenoussi, à qui un autre jeune Romuald Wadagni, ministre de l’économie et des finances a fait confiance à la tête de la direction générale des impôts prouve à suffisance qu’il mérite cette confiance. Inutile de faire la litanie de ses exploits. Retenons simplement qu’en poste depuis 2016, le DG /DGI réussit en douce ses reformes sans tintamarre.

La dernière en date est la digitalisation de l’administration fiscale au Bénin. En effet, la Direction générale des impôts a procédé ce lundi 13 janvier 2020 au lancement officiel du paiement par téléphonie mobile de la Taxe sur Véhicules à Moteur (TVM). C’est-à-dire que désormais, toute personne détentrice d’une voiture immatriculée au Bénin peut payer sa TVM au moyen de son portefeuille d’argent mobile.

Cette réforme majeur qui vise à dématérialiser l’administration fiscale au Bénin par la digitalisation des procédures, a un double intérêt : celui d’éviter au contribuable les pertes de temps dans les longues files d’attente et celui de sécuriser les encaissements de l’État.

La DGI a donc vu juste en mettant désormais à la disposition du contribuable payeur une application mobile dénommée Mobile Tax. Deux géants opérateurs GSM sont associés. Il s’agit de MTN Bénin auprès de qui les abonnés peuvent payer leur TVM par Mobile Money et de Moov Bénin où le paiement sera par Moov Money. C’est le Secrétaire Général du ministère de l’économie et des finances, Joël Darius Zodjihoué représentant le ministre Wadagni qui a procédé au lancement en présence du directeur général des impôts, des responsables des deux réseaux GSM et des contribuables. Selon Nicolas Yenoussi l’objectif de la DGI est de mettre l’ensemble des impôts qui sont payés dans un système de dématérialisation.

La Rédaction

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BENIN: Descente du chef de l’Etat sur un chantier à Avlékété

mer Jan 15 , 2020
Le Président Patrice TALON est encore descendu ce mardi 14 janvier 2020. Cette sortie l’a conduit ce matin sur les chantiers de construction de la digue immergée de Avlékété dans la commune de Ouidah aux fins de constater l’avancement des travaux. Arthur Houindo Patrice Talon est allé ce mardi 14 […]