VIETNAM: un ex-ministre condamné à la prison à vie pour corruption

Un ancien ministre de l’Information et des Communications vietnamien a été condamné samedi 28 décembre à la prison à vie pour avoir reçu 3,2 millions de dollars de pots-de-vin. Un jugement symbolique qui s’inscrit dans la campagne anti-corruption lancée en 2012 par les autorités communistes du pays.

Le procès de Nguyen Bac Son a retenu l’attention de la nation. L’ancien ministre vietnamien de l’Information et des Communications, qui était autrefois une figure importante du politburo communiste, a été condamné à la prison à vie pour avoir reçu des pots-de-vin de la compagnie de télécommunications Mobifone.

Il a été jugé pour avoir obtenu 3,2 millions de dollars afin qu’il donne son accord à l’achat d’une firme de télévision privée. Au final, l’opération infructueuse a coûté 300 millions de dollars à l’État vietnamien. L’ex-ministre risquait la peine capitale mais le remboursement des 300 millions lui a permis d’y échapper.

Le Vietnam reste l’un des pays les plus corrompus d’Asie

Son cas, dans le régime, n’est pas unique. En 2018, Dinh La Thang, le secrétaire local du parti à Hô Chi Minh-Ville, fut le premier haut responsable à être emporté par la campagne anti-corruption du gouvernement.

Tandis que le Vietnam reste l’un des pays les plus corrompus d’Asie, l’opération vise, pour le moment, d’anciennes personnalités politiques majeures. Un moyen, pour le président Nguyen Phú Trọng, de consolider son pouvoir et de faire le grand ménage dans les rangs du parti unique donnant, pour beaucoup, une image de purge politique à cette campagne anti-corruption.

Source: RFI

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Fusion contrôlée : la Chine dans la course pour rattraper son retard avec un soleil artificiel

dim Déc 29 , 2019
Un ancien ministre de l’Information et des Communications vietnamien a été condamné samedi 28 décembre à la prison à vie pour avoir reçu 3,2 millions de dollars de pots-de-vin. Un jugement symbolique qui s’inscrit dans la campagne anti-corruption lancée en 2012 par les autorités communistes du pays. Le procès de Nguyen […]