Fusion contrôlée : la Chine dans la course pour rattraper son retard avec un soleil artificiel

Le record de température dans un tokamak est de 510 millions de degrés pour la fusion nucléaire. Il est toujours détenu par les USA depuis 25 ans. Celui de la durée de stabilité pour un plasma dans ce type de machine est lui détenu depuis 2003 par le CEA, 6 minutes et demie. Mais l’année prochaine, la Chine entend bien apporter sa nouvelle pierre au projet Iter en atteignant 200 millions de degrés dans le tokamak  HL-2M.

Comme Futura le rappelait dans le précédent article ci-dessous, le réacteur états-unien Tokamak Fusion Test Reactor (TFTR), sur le site de l’Université de Princeton dans le New Jersey, avait atteint une température de 510 millions de degrés en 1995, un record du monde qu’il détient toujours dans le domaine de la fusion nucléaire. Un autre record, détenu par la France cette fois-ci, et depuis 2003 grâce au tokamak Tore Supra du CEA, est l’obtention d’un plasma stable pour la fusion pendant six minutes et demie.

Il n’y a donc a priori pas de quoi être impressionné par l’annonce faite tout récemment par la Chine qu’elle avait achevé la construction du réacteur de fusion HL-2M dans un centre de recherche à Chengdu, capitale de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine). En effet, ce tokamak, qui deviendra opérationnel en 2020, devrait générer des plasmas à une température de l’ordre de 200 millions de degrés. C’est l’un des trois principaux tokamaks nationaux actuellement construits en Chine, les deux autres étant EAST et J-TEXT.

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Week-end très intenses pour Rodrigue Franck KAKAÏ GLELE - Abomey

dim Déc 29 , 2019
Le record de température dans un tokamak est de 510 millions de degrés pour la fusion nucléaire. Il est toujours détenu par les USA depuis 25 ans. Celui de la durée de stabilité pour un plasma dans ce type de machine est lui détenu depuis 2003 par le CEA, 6 minutes […]