GABON: L’ex-ministre d’Ali Bongo, derrière les barreaux

L’honorable Justin Ndoundangoye est en prison a annoncé la presse ivoirienne. L’Ancien ministre, lieutenant de Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, est soupçonné d’être impliqué dans des détournements massifs de fonds publics et de blanchiment de capitaux. La justice a réclamé la levée de son immunité parlementaire.

A l’Assemblée nationale du Gabon ce Jeudi 26 décembre ,113 députés sur 142 ont voté en faveur de la levée de l’immunité parlementaire du député du parti au pouvoir, Justin Ndoundangoye. Ce dernier est sorti de l’hémicycle où son immunité parlementaire venait d’être levée et s’est adressé brièvement à ses partisans venus le soutenir : « Jusqu’à présent, il n’y a rien de concret. Donc, je me mets à la disposition de la justice. Tout ce que j’ai fait, c’était devant vous. Il n’y a rien en cachette, il n’y a aucune preuve, mais que tout soit transparent. » L’honorable s’est ensuite entré dans son véhicule. Mais son convoi a été intercepté en face du palais du Sénat, où des gendarmes l’ont conduit dans les locaux de la Direction générale des recherches. Justin Ndoundangoye est la dernière victime en date de l’opération mains propres dénommée Scorpion, lancée par la justice gabonaise suite à des soupçons de détournement des fonds publics et de blanchiment des capitaux. Plus d’une dizaine de personnalités qui ont été aux commandes durant la convalescence du président Ali Bongo sont déjà en prison.

La Rédaction

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

NIGER: des embuscades dans la région de Tillabéri cause la mort de quatorze militaires

ven Déc 27 , 2019
L’honorable Justin Ndoundangoye est en prison a annoncé la presse ivoirienne. L’Ancien ministre, lieutenant de Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, est soupçonné d’être impliqué dans des détournements massifs de fonds publics et de blanchiment de capitaux. La justice a réclamé la levée de son immunité parlementaire. […]