Le Bénin et la France vers la restitution des œuvres.

Coopération muséale/Signature d’un Programme de travail communal

Le Bénin et la France posent un grand pas vers la restitution des œuvres culturelles

Le Bénin vient de signer un Programme de travail commun avec la République Française dans le cadre d’une coopération culturelle plus élargie entre les deux pays. Il s’agit d’une coopération muséale dont la signature a eu lieu ce lundi entre la partie béninoise représentée par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et son collègue du Tourisme, de la Culture et des Arts et la partie française représentée par le Ministre de la culture et l’Ambassade de la France près le Bénin.

C’est une nouvelle coopération muséale à laquelle le Bénin et la France travaillent depuis quelques mois dans le cadre de la restitution au Bénin des œuvres culturelles emportées pendant la période coloniale. Le Ministre Français en charge de la culture, Franck RIESTER et sa délégation présents au Bénin dans le cadre de ce projet ont été accueillis ce dimanche 15 décembre 2019, par son homologue le Ministre Babalola Jean Michel Hervé ABIMBOLA. Tête à tête entre les deux personnalités, échange avec les hauts cadres du Ministère, de l’Ambassade de la France et les membres du Comité en charge de la coopération muséale sur les projets en cours dans le cadre de la restitution suivis d’une audience ce lundi avec le Chef de l’Etat, Patrice TALON. Le Ministre RIESTER et sa suite ont été édifiés sur la position du Gouvernement béninois et le travail préparatoire qui se fait pour une coopération muséale plus élargie visant à renforcer l’amitié qui existe entre les deux pays, dira le Ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci. En effet, à travers un point de presse que les deux parties ont conjointement animé ce lundi, le Ministre ABIMBOLA a souligné que les équipes des deux parties ont travaillé sans désemparer pendant les 24heures de visite de la délégation puis annoncer la poursuite des travaux avec son collègue Français en Janvier prochain à Paris. Pour sa part, le Ministre RIESTER a salué l’ambition du Gouvernement béninois en matière de tourisme et de culture et les projets initiés pour y arriver. Il a pour ce fait, réaffirmé l’accompagnement de la République Française à la mise en œuvre de ces projets avant de lever un coin de voile sur ce qui se fait du côté de la France afin que la restitution des 26 objets dont le Président MACRON a pris l’engagement soit effective. Lire l’intégralité des interventions des deux Ministres de la culture. 

M. Jean Michel ABIMBOLA, Ministre du Tourisme de la Culture et des Arts :

« … Depuis hier, nous avons travaillé sans désemparer (…) Dès le mois de Janvier, le Ministre de la Culture de la République Française et moi seront certainement en réunion à Paris pour préparer les prochaines étapes. Ce qu’il faut retenir de façon concrète, c’est que nous nous sommes entendus sur la restitution des œuvres en plusieurs étapes. La première des choses, c’est l’engagement du Président Français sur 26 œuvres et l’ouverture sur une discussion plus élargie en ce qui concerne un certain nombre d’œuvres. Nous avons également discuté avec la partie Française de la possibilité d’organiser un événement important à partir de cet été probablement, dans un premier temps à Paris puis un deuxième événement à Cotonou au dernier trimestre 2020 voire le premier trimestre 2021. Mais il faudrait que nous puissions nous voir dès le mois de Janvier pour pouvoir travailler sur tous ces sujets. Nous avons bien évidemment parlé des autres coopérations que nous avons avec la partie Française notamment, l’accompagnement du Gouvernement Français à travers le financement de l’AFD sur un certain nombre de projets phares du Gouvernement béninois notamment, réinventer la cité lacustre de Ganvié, le musée de l’épopée des Amazones et des rois du Danxomè à Abomey. Sur ces deux projets, la France à travers l’AFD est à nos côtés. Il est également important de dire que nous avons finalisé avec la France un projet qui va rentrer dans la période concrète d’exploitation. Il s’agit du projet de la route des Tatas qui permet de découvrir un certain nombre de Tatas dans notre pays au Nord que les partenaires Français nous permettent de valoriser. Le Gouvernement met les moyens avec une ONG bien connue pour que chaque béninois puisse profiter de l’Etat. Je voudrais remercier le Ministre RIESTER et sa délégation. Je voudrais dire que Mme l’Ambassadrice s’est montrée très disponible et ses équipes ont travaillé sans désemparer. Je voudrais saisir cet instant pour la remercier pour sa disponibilité, l’esprit de coopération et la qualité de nos discussions entre amis… »

M. Franck RIESTER, Ministre Français de la Culture :

« Je voudrais vous remercier sincèrement Messieurs les Ministres pour la qualité de l’accueil extraordinaire qui fait suite à tout le travail préparatoire à ma visite ici à Cotonou. Rien n’aurait été possible sans l’engagement de vos services et de vous-mêmes J’en profite pour remercier l’Ambassadrice et toute l’équipe de l’Ambassade de France, les services de l’Agence Française de développement, la Direction générale des patrimoines et l’équipe de mon cabinet qui a œuvré pour permettre l’organisation de ce déplacement et la signature que nous venons de faire ensemble de ce Programme de travail commun qui est une nouvelle étape très claire et méthodique de ce partenariat entre nos deux pays. Ce partenariat est nécessaire aussi bien en termes de formation, de partage de connaissances en matière d’ingénierie muséale, qu’en termes de formation et de préparation de la restitution des 26 œuvres qui était l’engagement du Président de la République Française Emmanuel MACRON. Cette signature fait suite dans mon voyage à une présentation de tous les projets qui sont les vôtres en matière touristique et culturelle. Vous avez parlé de la cité lacustre de Ganvié, du musée des Amazones et des rois du Danxomè à Abomey, du projet de Ouidah, de la route des Tatas Somba. J’ai été bluffé par l’ambition qui est la vôtre, je le dois le dire, sur l’intégralité de ces projets et ce qui est surtout plus étonnant, c’est l’avancement d’un certain nombre de projets notamment, la cité lacustre de Ganvié et le projet de développement de Ouidah. L’ambition touristique et culturelle béninoise est importante et la France est à vos côtés en fonction de ce qu’elle peut apporter pour vous accompagner dans ces différents projets. C’est bon de préciser pour la partie muséale, il s’agit d’un Programme de travail commun. Mais c’est plus largement un travail de fond que réalisent l’Agence Française de Développement, l’Ambassade et les services du Ministère de la Culture et du Ministère des Affaires étrangères françaises. Ça fait aussi suite à la rencontre avec le Président de la République qui a réaffirmé son attachement à ce partenariat culturel avec la France qui est un symbole d’amitié entre nos deux pays. Nous avons profité pour transmettre les amitiés du Président MACRON au Président TALON et nous avons donc évoqué les différents sujets susmentionnés et parlé concrètement de la restitution des 26 œuvres. J’ai saisi l’opportunité d’expliquer au Président TALON qu’un Projet de loi est en préparation dans mes services pour être ensuite débattu courant de l’année 2020 pour transférer la propriété des 26 œuvres au Bénin, qui est évidement un élément important de cette restitution et qui est la traduction législative de l’engagement du Président de la République de restituer ces 26 œuvres. On a aussi profité pour parler de la réflexion plus globale qu’avait la France en termes de restitution. La France est mobilisée sur une réflexion plus large pour faire en sorte que dans l’avenir, nous pussions réfléchir éventuellement à d’autres partenariats parce que cette restitution fait partie finalement d’une nouvelle politique d’échange qui passe par des restitutions, transfert de propriété, mais aussi la circulation des œuvres, les expositions pour des réflexions globales sur les politiques muséales. A la réflexion, nous avons évoqué quelques événements qui pourraient non seulement symboliser l’amitié franco-béninoise mais parler de ces questions muséales et pourquoi pas de mettre à l’honneur tout le patrimoine remarquable béninois et le patrimoine remarquable français. Merci de votre accueil et longue vie à l’amitié franco-béninoise. »

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Restitution des œuvres d'art au Bénin: la France fait un pas de plus

mar Déc 17 , 2019
Coopération muséale/Signature d’un Programme de travail communal Le Bénin et la France posent un grand pas vers la restitution des œuvres culturelles Le Bénin vient de signer un Programme de travail commun avec la République Française dans le cadre d’une coopération culturelle plus élargie entre les deux pays. Il s’agit […]