« APONIE » : Le printemps d’une marque à la conquête!

Jocelyne Duval, fondatrice de la Maison APONIE est dépositaire de cette formule authentique, d’un art de vivre à la française et aux racines et traditions africaines, né de sa double culture. Cela crée une rupture et symbolise cette nouvelle élégance qui est la sienne et qu’elle partage. Ce qui est certain, c’est qu’après un départ prometteur de carrière avec la création des Parfums APONIE, Jocelyne Duval vise une clientèle cosmopolite désireuse d’une élégance, d’un savoir-vivre et d’une exigence hors du commun. Jocelyne Duval donne à rêver avec de spectaculaires senteurs mêlant joie de vivre africaine et raffinement parisien qui séduisent et transportent vers des voyages parfumés entre Grasse, Paris et l’Afrique de son enfance.

Aussi, la Maison APONIE s’inspire-t-elle  de la multi-culturalité de sa fondatrice avec ses racines et son enfance africaines, de sa vie parisienne depuis son adolescence, et de la philosophie épicurienne de la recherche du bonheur physique. La marque défend le besoin de prendre soin de son corps et de s’aimer. La créatrice a voulu « un nom qui ait du sens et exprime l’esprit de la marque ». Aponie a été une évidence, déclare-elle.

Jocelyne Duval va chercher cette référence dans la philosophie épicurienne, l’Aponie. Il faut retenir que l’Aponie, c’est « l’absence totale de troubles corporels », c’est « la définition du bonheur physique ».

First Contact Afrique : Madame DUVAL, Votre marque est à son âge d’or. Comment devient-on un label en si peu de temps ?

Madame Duval : Je vous remercie de me recevoir et de faire cette interview.

Je voulais une belle et grande marque de Parfums et Cosmétiques depuis l’âge de 12 ans. Au moment où j’ai créé la marque j’avais tout prévu pour qu’elle se positionne en grande marque dans le secteur. Rien n’avait été fait au hasard, tous les prestataires, les intervenants et les matières premières ont été choisis pour que les produits, leur perception et leur positionnement les propulsent en label. Nous travaillons avec de belles maisons de Grasses  qui travaillent avec les plus grandes marques du secteur.

First Contact Afrique : Pour réussir dans ce secteur, c’est qu’on a un bon plan d’affaires,  les sources d’approvisionnement, un bon processus de fabrication, une approche managériale et commerciale indéniable. Sans trop dévoiler vos secrets, dites-nous comment vous agissez à chaque niveau ?


Madame Duval : C’est vrai, un ensemble de tout ce que vous citez qu’il faut pour réussir. L’un ne va pas sans l’autre. Nous travaillons méticuleusement sur chaque point pour avoir les meilleurs produits aux prix le plus juste, en ayant bien acheté nos matières premières, nos articles de conditionnement primaires et secondaires, et pour la fabrication, en respectant la réglementation en vigueur en Europe sachant qu’elle est plus stricte que la réglementation américaine. Pour la distribution, avec internet, nous avons une approche globale du marché. Nous arrivons à vendre aux quatre coins du monde et même vers des marchés que nous n’aurions pas approchés maintenant. Quant à l’approche managériale, je suis entourée de jeunes associés exigeants et ambitieux. C’est une chance pour moi d’être challengée par les changements socio-culturels liés aux nouvelles technologies et aux nouveaux modes de vie et de consommation dont ces jeunes sont au cœur. Il m’est agréable de me renouveler sans cesse face au défi de maintenir la Maison APONIE toujours au top dans tous les domaines.

First Contact Afrique :

Dans ce domaine, les hommes sont très majoritaires. Mieux, il y a peu d’Africains.  Vous êtes femmes et vous êtes Africaine. Deux handicaps majeurs ? 

LA SUITE DANS LE MAGAZINE FC-AFRIQUE DE AVRIL 2019

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Ressources minières et bonne gouvernance.

mer Mai 8 , 2019
Jocelyne Duval, fondatrice de la Maison APONIE est dépositaire de cette formule authentique, d’un art de vivre à la française et aux racines et traditions africaines, né de sa double culture. Cela crée une rupture et symbolise cette nouvelle élégance qui est la sienne et qu’elle partage. Ce qui est […]