CONGO: l’agriculture devient une priorité

Dans ce pays, le pétrole coulait encore à flot, il y a quelques années.  Hélas, le cours de l’or noir,  principal produit d’exportation du Congo-Brazzaville s’est effondré sur le marché international. Désormais, autorités et économistes estiment qu’il faut penser à l’après-pétrole en développant d’autres niches économiques, principalement l’agriculture.

Aujourd’hui, au Congo, l’agriculture a commencé  par faire son petit bonhomme de chemin. En effet, mise sous l’éteignoir par le pétrole jadis incontournable et prépondérant,  l’agriculture  vient de commencer sa marche et est sur le point de devenir un domaine économique de prédilection. Peut-elle gagner ce pari et demeurée  incontournable pour la diversification d’une économie qui a perdu toute sa substance du fait – ou presque – à cause de l’effondrement des prix du pétrole ?

En effet, le Congo est peu peuplé, avec une population de 5,2 millions d’habitants (2017), dont plus de la moitié est concentrée dans ses deux plus grandes villes : Brazzaville et Pointe-Noire. Le reste du territoire est l’un des moins denses d’Afrique, avec à peine 12,8 habitants par Km2 .

suite dans le magazine (parution de Mars 2019) ………

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Maroc-Egypte: des pas de géants

mar Mar 5 , 2019
Dans ce pays, le pétrole coulait encore à flot, il y a quelques années.  Hélas, le cours de l’or noir,  principal produit d’exportation du Congo-Brazzaville s’est effondré sur le marché international. Désormais, autorités et économistes estiment qu’il faut penser à l’après-pétrole en développant d’autres niches économiques, principalement l’agriculture. Aujourd’hui, au […]