Venezuela: le président Maduro dit avoir échappé à un attentat

Le président vénézuélien a accusé son homologue colombien Juan Manuel Santos d’être responsable d’un attentat contre lui ce samedi 4 août à Caracas, commis selon les autorités vénézuéliennes avec des drones chargés d’explosif.

 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro est sorti indemne d’un attentat commis contre lui samedi à Caracas avec plusieurs drones chargés d’explosif, a annoncé le ministre de la Communication. « Aujourd’hui, on a essayé de m’assassiner », a ensuite déclaré Nicolas Maduro dans un discours télévisé. Il a accusé le président colombien Juan Manuel Santos d’être impliqué dans « l’attentat » contre lui.

Le chef de l’Etat a également affirmé à la télévision que les « financiers » de l’attaque commise à Caracas se trouvaient aux Etats-Unis, et il a demandé l’aide du président américain Donald Trump.  « Les premières investigations nous indiquent que plusieurs des financiers [de l’attentat, ndlr] vivent aux Etats-Unis, dans l’Etat de Floride », a déclaré Nicolas Maduro. « J’espère que le président Donald Trump est disposé à combattre les groupes terroristes », a-t-il ajouté.

A Bogota, une source gouvernementale colombienne a déclaré qu’accuser Juan Manuel Santos, dont le mandat s’achève mardi, était « sans fondement ». Et Washington assure qu’il n’y a eu aucune participation du gouvernement américain dans l’attaque, contrairement à ce que Nicolas Maduro a pu suggérer. « Je peux dire sans équivoque qu’il n’y a aucune implication du gouvernement américain dans ce qui s’est passé », a déclaré John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche.

Ce dernier évoque même un possible « prétexte monté par le régime lui-même », dénonçant au passage « la corruption et l’oppression du pouvoir au Venezuela ». Mais le chef de l’Etat vénézulien compte aussi des soutiens. Cuba a été un des premiers pays à réagir en exprimant « son entière solidatité » au président. La Russie, également proche de Caracas, dénonce une « tentative d’assassinat » commis par des terroristes. Quant au gouvernement espagnol, il condamne « tout type de violence à des fins politiques ». Selon Madrid, « la grave crise que traverse le Venezuela doit être résolue de façon pacifique, démocratique et négociée ».

 

Sept militaires ont été blessés dans cet attentat et hospitalisés, a indiqué le ministre, Jorge Rodriguez. « Il s’agit d’un attentat contre la personne du président Nicolas Maduro », a déclaré Jorge Rodriguez après l’incident où l’on a vu le président Maduro, en direct à la télévision gouvernementale, interrompre le discours qu’il prononçait lors d’une cérémonie militaire dans le centre de Caracas.

Jake Hanrahan / RFI

F-KINT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Côte d'Ivoire: Ouattara annonce l'amnistie totale pour 800

lun Août 6 , 2018
Le président vénézuélien a accusé son homologue colombien Juan Manuel Santos d’être responsable d’un attentat contre lui ce samedi 4 août à Caracas, commis selon les autorités vénézuéliennes avec des drones chargés d’explosif.   Le président vénézuélien Nicolas Maduro est sorti indemne d’un attentat commis contre lui samedi à Caracas […]